Éco Actu

La hausse des cours du baril à l’international pèse lourd sur la balance commerciale. À fin mai, la facture énergétique a atteint 31,602 milliards de DH, en hausse de 12,3% en glissement annuel. Sa part dans les importations totales se situe à 15,6% à, contre 15,3% un an auparavant.Selon l’Office des changes, cette augmentation s’explique, principalement, par les achats de gas-oils et fuel-oils. Ceux-ci ont bondi de 14,9% à 15,912 milliards de DH, soit le plus haut niveau observé depuis 2014. Cette envolée entre fin mai 2017 et 2018 provient essentiellement de la hausse du prix : +19,4% à 5.377 DH/T contre 4.502 DH un an auparavant. En revanche, les quantités importées enregistrent une baisse de 3,8% à 2.959 millions de tonnes. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma