Éco Développement

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement le budget de la "Facilité africaine de l’eau" pour 2018. Cette incitative adoptée par le ministres africains de l'Eau propose de mobilier mobilisation les ressources financière, le suivi des projets en cours le renforcement des capacités des agences d’exécution des projets. Pour l'exercice en cours, 4 projets bénéficieront d'un total de 12 millions d'euros ont été approuvés. Un plan 2018-2020 sera mis en place pour offrir un outil de suivi supplémentaire, indique le 5 juillet la Banque dans un communiqué.

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé le plan de travail et le budget de la Facilité africaine de l’eau pour 2018" a indiqué, le 5 juillet, la Banque africaine de développement  (BAD) dans un communiqué . La Facilité africaine de l'eau est une initiative du Conseil des ministres africains de l'eau (AMCOW) en 2006 et géré par la BAD. L'objectif de cette Initiative est d'aider les pays africains à mobiliser les ressources pour le secteur de l'eau et de l'assainissement pour les aider à mettre en œuvre la Vision africaine de l'eau à l'horizon 2025. Pour y parvenir, la Facilité africaine de l'eau propose des solutions à la mobilisation des ressources, le suivi des projets en cours et le renforcement des capacités des agences d’exécution des projets. La BAD précise que pour l'exercice en cours, 4 approbations de projets sont prévus d’une valeur de 4 millions d’euros et des décaissements d’environ 8 millions d’euros". Dans son communiqué la BAD dit poursuivre sa collaboration avec les partenaires au développement pour mieux aligner leurs activités respectives sur les priorités de l’Afrique en matière d’eau. L’initiative a ciblé certains axes prioritaires tels que l’égalité entre les sexes, la justice sociale, le changement climatique, la création d’emplois et la participation du secteur privé. Le budget administratif de la Facilité, d’un montant de 4,42 millions d’euros, sera financé par son fonds spécial de 2,465 millions d’euros et par la Banque, à hauteur de 1,95 million d’euros. En 2016, le Maroc vient avait bénéficié d'un don de près de 81,5 millions de dirhams destinés à servir à financer des projets en milieu rural à El Borouj, Larache et Safi.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma