Économie

La demande mondiale adressée au Maroc poursuivrait son amélioration au 3e trimestre 2018, affichant une hausse de 5,4%, profitant ainsi aux industries automobile et aéronautique et à la confection, estime le Haut-commissariat au Plan (HCP).

Toutefois, le renchérissement des cours mondiaux du pétrole prévu à 80$/baril au 3e trimestre, au lieu de 52$/baril un an plus tôt, continuerait à peser sur la balance commerciale et les importations des produits énergétiques, ajoute le HCP dans sa note de conjoncture du mois de juillet 2018.

En effet, le climat des affaires dans les économies avancées resterait, au 3e trimestre, subordonné aux aléas économiques et financiers qui auraient caractérisé l'environnement international, dont notamment la remontée de l'inflation et des cours du pétrole, l'évolution des marchés financiers et des politiques monétaires, ainsi que les tensions sur l'offre de production dans certains pays comme l'Allemagne, fait remarquer le HCP.

De même, la note fait ressortir une «résilience» de la demande mondiale adressée au Maroc, au cours du 2e trimestre 2018, relevant que la demande étrangère adressée au Maroc serait restée bien orientée durant cette période avec une hausse de 5% en variation annuelle, portée par l'accroissement des importations des pays de la zone euro, et ce malgré une légère décélération du commerce mondial de biens.

Dans ce contexte, les exportations de biens, en augmentation estimée à 13,9% au 2ème trimestre, auraient continué à profiter de la bonne performance des expéditions du secteur automobile, dans ses segments construction et câblage, précise la même source, notant que ces dernières auraient contribué pour près de 5,4 points au renforcement des exportations globales, suivies des ventes des secteurs aéronautique, agricole et de la confection.

De leur côté, les exportations de phosphates et de leurs dérivés auraient connu un retournement à la hausse avec une contribution positive de 4,7 points au 2ème trimestre, après un premier trimestre morose, profitant de la hausse des cours mondiaux des dérivés de phosphate, tandis que les importations auraient crû de 9,2% au trimestre dernier, en variation annuelle. 

 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma