Nation

La cinquième Conférence internationale sur Al-Qods, tenue du 26 au 28 juin à Rabat, a souligné la nécessité de préserver la solution à deux États comme étant l'unique voie permettant l'établissement d'un État palestinien indépendant avec Al-Qods Acharif comme capitale. Les participants à la séance de clôture de cette conférence, organisée à l'initiative du Comité onusien pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien sous le thème «La question d'Al-Qods, après 50 ans d'occupation et 25 ans après les accords d'Oslo», ont fait état de la centralité de la question d'Al-Qods dans le processus de paix et de stabilité au Moyen-Orient.

La communauté internationale doit assumer sa responsabilité à l'égard du peuple palestinien pour lui permettre d'obtenir sa liberté et son indépendance et, surtout, établir son État indépendant avec Al-Qods comme capitale en perspective de la réalisation d'une paix juste et durable et la consolidation de la sécurité et la stabilité des peuples de la région, ont-ils relevé, ajoutant que les différentes interventions ont insisté sur l'importance du respect de la légalité internationale pour parvenir à un règlement à ce différend.
Les participants ont, à cette occasion, salué le Message Royal adressé aux participants qui a constitué une feuille de route pour trouver une issue juste et pacifique à la cause palestinienne et a réitéré l'attachement continu du Maroc à cette cause et son soutien et sa solidarité permanente avec les Palestiniens. Cette conférence a offert l'opportunité aux experts participants d'évaluer le processus d'Oslo et de prospecter les perspectives d'une résolution du conflit israélo-palestinien. Cette rencontre intervient dans une conjoncture internationale et régionale très complexe qui a grandement impacté l'avenir de la cause palestinienne, surtout après la suspension des négociations entre les parties palestinienne et israélienne. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma