Éco Développement

Le Comité du patrimoine mondial, réuni à Manama jusqu'au 4 juillet, a décidé d’inscrire le site des Parcs nationaux du Lac Turkana sur la Liste du patrimoine mondial en péril en raison notamment de l’impact d’un barrage sur le site, indique un communiqué de l'Unesco. «Le Comité a exprimé sa préoccupation concernant les perturbations induites par le barrage éthiopien Gibe III sur le débit et l’écosystème du lac Turkana et le projet de développement sucrier Kuraz en Éthiopie qui constitue une autre menace pour le site. Le site des Parcs nationaux du Lac Turkana a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1997», poursuit le communiqué. Plus salé des Grands Lacs d'Afrique, le Turkana est un laboratoire exceptionnel pour l'étude des communautés végétales et animales. 
Les trois parcs nationaux servent d'étapes aux oiseaux d'eau migrateurs et constituent d'importantes zones de reproduction pour le crocodile du Nil, l'hippopotame et différents serpents venimeux. Les gisements fossilifères de Koobi Fora, où l'on trouve de nombreux restes de mammifères, de mollusques et d'autres espèces, ont davantage contribué à la compréhension des paléo-environnements que tout autre site sur ce continent. «La Liste du patrimoine en péril est conçue pour informer la communauté internationale des conditions menaçant les caractéristiques mêmes qui ont permis l’inscription d’un bien sur la Liste du patrimoine mondial (conflits armés, catastrophes naturelles, urbanisation sauvage, braconnage, pollution…) et pour encourager des mesures correctives», conclut l'Unesco. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma