Nation

Le Maroc et l'Espagne ne sont pas seulement des pays amis et voisins, mais des partenaires stratégiques liés par des relations basées sur le respect, le dialogue et la confiance mutuelle, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre espagnol des Affaires étrangères, Josep Borrell.

«Le Maroc et l'Espagne ne sont pas seulement des pays amis et voisins, mais des partenaires stratégiques qui partagent l'ambition commune de donner plus d'ampleur à cette relation, basée sur le respect, le dialogue et la confiance mutuelle», a indiqué le chef de la diplomatie espagnole dans une déclaration à la presse, à l'issue d'un entretien avec le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita.
Au cours de cet entretien, M. Borrell, qui effectue au Maroc sa première visite à l'étranger hors Europe en tant que ministre des Affaires étrangères dans le nouveau gouvernement espagnol, a relevé «une convergence claire» des points de vue entre les deux pays, réitérant l'«engagement ferme et résolu» de son gouvernement à approfondir et diversifier davantage le partenariat bilatéral. Il a souligné, dans ce sens, que les relations entre le Maroc et l'Espagne sont un «modèle de coopération dans des domaines très sensibles» comme le flux migratoire et la lutte contre le terrorisme, faisant état du «fort intérêt» porté par les partenaires européens aux relations entre les deux pays, appelées à s'approfondir davantage en partant du Statut avancé signé en 2008 et qui singularise le Maroc, a-t-il dit. Sur le plan économique, M. Borrell a salué le niveau atteint par le commerce bilatéral, qui a doublé dans les six dernières années, notant que l'Espagne est aujourd'hui le premier partenaire commercial du Maroc. «Mais notre relation n'est pas seulement commerciale, elle va bien au-delà. Elle joue un rôle géostratégique pour beaucoup de questions et j'espère que cela va continuer», a-t-il indiqué.
M. Borrell, ancien président du Parlement européen, a appelé, par ailleurs, à renforcer davantage les relations entre le Maroc et l'Union européenne, précisant, dans ce cadre, que l'Espagne «doit jouer et va jouer tout naturellement» son rôle pour que l'Europe porte sur le Maroc une attention approfondie (...) en vue de la résolution, dans les plus brefs délais, de tous les problèmes (accord de pêche, agriculture, transport aérien, liaisons électriques...).
Pour sa part, M. Bourita a affirmé que le Maroc et l'Espagne entretiennent des relations fortes et leur partenariat bilatéral a un caractère stratégique majeur pour le Royaume du Maroc, fondé sur un passé commun riche, un voisinage historique et géographique très constructif, un partenariat économique de plus en plus fort et prometteur et un dialogue politique meilleur et serein qui comprend toutes les questions bilatérales, régionales et internationales. Il a rappelé, à cet égard, que l'Espagne est le premier partenaire commercial du Maroc pour la cinquième année consécutive, le deuxième pourvoyeur du Maroc en touristes et que l'Espagne consacre au Maroc au moins un tiers de ses investissements en Afrique, outre une coopération sectorielle très prometteuse dans tous les domaines.

Dans ce cadre, M. Bourita a indiqué avoir constaté, avec grande satisfaction, au cours de cet entretien, l'évolution des relations bilatérales, soulignant qu'il a convenu, avec son homologue espagnol, de travailler ensemble pour enrichir davantage ce partenariat pour préparer les échéances très importantes à venir, dont la tenue au début de l'année prochaine au Maroc de la deuxième session de la haute commission mixte bilatérale, laquelle «constituera un rendez-vous bilatéral de première importance».
«Nous avons également discuté du rôle important et clé que l'Espagne joue dans les relations entre le Maroc et l'Union européenne et comment Madrid peut contribuer de manière constructive et décisive à ce que le partenariat Maroc-UE retrouve son élan, sa richesse et son caractère pionnier et exemplaire dans les relations entre l'Europe et son voisinage sud», a déclaré M. Bourita, notant l'importance de poursuivre le travail pour le renforcement de cette relation «cruciale» pour le Maroc et qui bénéficie aussi à toute la région de la Méditerranée et à l'Afrique du Nord en particulier. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma