Éco Actu

Proparco est bien partie pour atteindre ses objectifs 2020 en Afrique du Nord où le Maroc pèse 40% de ses engagements. Hier encore, la filiale de l'AFD a signé deux nouveaux partenariats, l'un avec la Banque Centrale Populaire (BCP), l'autre avec Al Amana Microfinance.

Le plan stratégique 2017-2020 de Proparco est bien engagé. «Nous sommes sur une bonne lancée, avec des objectifs atteints en 2017, et nous sommes bien partis pour boucler cette année selon notre calendrier prévisionnel qui table sur une progression de 200 millions d’euros investis par an». C'est ce qu'a déclaré, hier à Casablanca, Grégory Clémente, directeur général du groupe. La filiale de l’Agence française de développement entend porter à 2 milliards d’euros par an ses investissements à l’horizon 2020. La prise de participation actuelle de Proparco atteint 10%, taux qu'elle ambitionne de porter à 25% d’ici la fin du plan, ce qui représente une enveloppe globale de 500 millions d’euros par an en investissements directs ou via des fonds.
Le «Maroc s’illustre par une place dynamique dans le private equity de Proparco», soit 40% de l’activité en Afrique du Nord, a indiqué pour sa part, le directeur Afrique du Nord du groupe, Yazid Safir. La filiale d’AFD accompagne d’ailleurs depuis 2017 TGCC avec une prise de participation de 10 millions d’euros.
Hier, deux nouveaux partenariats ont été conclus. Le premier, signé avec le groupe BCP, porte sur le renforcement de leur collaboration pour accompagner la banque et ses filiales à soutenir l’inclusion financière au sens large, concevoir des solutions et des approches «innovantes» afin de financer les projets d’infrastructure, notamment verts, et soutenir l’activité de commerce international des clients importateurs et exportateurs, notamment. À noter que Proparco et la BCP sont partenaires de longue date et qu'en 2017  elles se sont alliées pour le lancement du premier Green Bond en devise de la banque, d’un montant de 135 millions d’euros, où Proparco a participé avec 35 millions. 

Le second partenariat concerne un prêt de 3 millions d’euros octroyé à Al Amana Microfinance. Objectif : accompagner la croissance du groupe et le renforcement de sa mission d’inclusion financière au service des microentreprises et des particuliers «encore trop souvent exclus du système bancaire».  
Globalement, ces dix dernières années, Proparco a engagé 217 millions d’euros au Maroc pour soutenir des entreprises et institutions financières créatrices d’emplois, impliquées dans la lutte contre le changement climatique et dans l’amélioration de l’accès aux biens et services essentiels.  
Ce montant fait partie des 554,5 millions d’euros investis en Afrique du Nord ces dix dernières années. Le groupe ayant participé à 66 projets, dont 10 au Maroc et ce dans différents secteurs prioritaires à savoir les banques et marchés financiers (40%), les fonds d’investissement (20%), la microfinance (10%), les secteurs sociaux (9%), les infrastructures (9%) et l’agriculture et agro-industrie (6%). 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma