Éco Actu

64% des chefs d’entreprises du secteur des services marchands non financiers anticipent une stabilité de l’activité globale au deuxième trimestre de l’année en cours, contre 24% seulement qui envisagent une hausse. Pour ce qui est du secteur du commerce de gros, 57% des opérateurs prévoient une stabilité du volume global des ventes contre 24% qui tablent sur une hausse.

Selon 64% des chefs d’entreprises, le secteur des services marchands non financiers resterait stable au deuxième trimestre 2018, 24% d’entre eux anticipant une hausse. Ces anticipations sont dues principalement à l’amélioration prévue des «Activités de l’entreposage et services auxiliaires des transports» et des «Activités de location et location-bail», conjugué à la baisse prévue des activités du «Transport par eau» et de la «Publicité et études de marché», selon la note de conjoncture du Haut Commissariat au Plan (HCP). Au niveau de la demande, 76% des chefs d’entreprises anticipent une stabilité, et 82% prévoient une stagnation des effectifs employés. Pour ce qui est du secteur du commerce de gros, 57% des opérateurs tablent sur une stabilité du volume global des ventes au deuxième trimestre 2018, au moment où 24% d’entre eux prévoient une hausse. Cette évolution est attribuable, d’une part, à la hausse des ventes dans le «Commerce de gros d’autres équipements industriels» et dans le «Commence de gros non spécialisé» et, d’autre part, à la baisse des ventes dans le «Commerce de gros de biens domestiques». Pour 84% des grossistes, l’emploi connaitrait une stabilité des effectifs.

Au premier trimestre, le taux d’utilisation des capacités de prestation des services marchands non financiers (TUC) s’est établi à 79%. Selon 51% des patrons, l’activité de ce secteur aurait enregistré une stagnation. Pour 28% seulement, elle aurait connu une hausse. Cette évolution provient d’une part, de la hausse de l’activité des branches de l’«Entreposage et services auxiliaires des transports», des «Activités de location et location-bail» et des «Activités des agences de voyages, voyagistes, services de réservation et activités connexes», et d’autre part, de la baisse d’activité des branches des «Transports aériens».

Pour 74% des dirigeants, les carnets de commandes du secteur des services marchands non financiers sont jugés d’un niveau normal. En revanche, 16% d’entre eux les jugent inférieurs à la normale. Pour sa part, l’emploi aurait connu une stagnation selon 72% des chefs d’entreprises.
Toujours au premier trimestre 2018, les ventes du secteur du commerce de gros sur le marché local, ont connu une hausse selon 34% des grossistes et une baisse selon 28% d’entre eux. Cette évolution est attribuable principalement à la hausse des ventes enregistrée dans le «Commerce de gros non spécialisé» le «Commerce de gros d’autres équipements industriels» et les «Autres commerces de gros spécialisés». En outre, selon 80% des patrons du secteur, l’emploi aurait connu une stabilité. Enfin, les prix de vente auraient affiché une stabilité selon 60% des chefs d’entreprises. Et les stocks de marchandises se seraient situés à un niveau normal, selon 83% des grossistes. 
 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma