Éco Entreprise

La location gagne du terrain au détriment de l’achat. Dans son baromètre de l’immobilier pour le mois de juin, Mubawab révèle une hausse de 3%, en mai, des recherches de location effectuées sur sa plateforme en ligne. Ces recherches représentent désormais 43% des requêtes totales enregistrées par le spécialiste de l’immobilier à travers le Royaume. Un taux qui monte à 49% dans la ville ocre et à 50% dans la capitale économique.

Les logements destinés à la location sont très prisés par les Marocains. Selon le Baromètre de l’immobilier Mubawab pour le mois de juin, que s’est procuré, en exclusivité, le «Matin-Éco», 43% des requêtes enregistrées sur le site immobilier en avril et mai concernent des biens à louer. À Casablanca par exemple, la demande sur la location a bondi de 3% en mai 2018, au détriment de l’achat, et représente désormais 50% des requêtes contre 47% en avril dernier. 
À Marrakech, c'est l'inverse. Les recherches d’immobilier de location diminuent de 4% pour se situer à 49% en mai, «faisant place à l’achat qui représente désormais 51% des requêtes contre 47% en avril», indique Mubawab. La location saisonnière était particulièrement en repli en mai dernier, avec une baisse de 62,52% des recherches à Marrakech et 24,76% à Casablanca. Par type de biens recherchés à la location, les appartements gagnent 33,98% à Casablanca et 18,69% dans la ville ocre. «La tendance est la même pour les villas, avec un bond de 62,07% dans la capitale économique et 26,08% à Marrakech», précise Mubawab.
Si l’achat reste une option pour la moitié des requêtes enregistrées par la plateforme immobilière en ligne, les prix de vente ne s’inscrivent pas forcément dans une tendance haussière. Rabat est en tête de liste des villes où les prix sont les plus élevés, avec une moyenne de 16.193 DH/m² en mai, tous biens confondus, en hausse de 1,22%. Elle est suivie de la capitale économique, dont le prix moyen oscille autour de 16.000 DH le m², en progression de 5,06%. Dans la ville ocre, après un pic en mars dernier, les prix retrouvent des niveaux plus «réalistes» : un prix moyen en hausse de 0,16% à 15.023 DH/m². Tanger, quant à elle, enregistre sa première augmentation des prix en 4 mois (+4,13%). Le prix moyen y ressort à 12.804 DH/m².
L’intérêt pour l’achat d’appartements a pris de l’ampleur en mai dernier. À Casablanca, les recherches se sont accrues de 10,75%, tandis que Marrakech se contente d’une croissance de 2,89%. Une augmentation considérable a par ailleurs été enregistrée sur les recherches de bureaux et commerces. Elle est 34,11% à Marrakech et de 22,31% à Casablanca. Les villas elles voient diminuer les requêtes les concernant (-12,73% à Casablanca et -11,42% à Marrakech). Pour les maisons, la capitale économique est marquée par une chute de 20,25% alors que Marrakech enregistre une croissance de 8,10% des recherches.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma