Éco Actu

Les revenus publicitaires sur le web augmentent. En 2019, Google, Facebook et Amazon encaisseront à eux seuls 200,5 milliards dollars, selon le dernier rapport de l’Association GSMA, qui regroupe plus de 800 opérateurs télécoms à travers le monde. Intitulé «Global Mobile Radar», ce rapport estime que le moteur de recherche drainera 125 milliards de dollars de revenus l’année prochaine, contre 110,5 milliards cette année et 95,4 milliards en 2017. Facebook, lui, encaissera quelque 69 milliards en 2019, contre 54 milliards en 2018 et 39,6 milliards l’année précédente. La plateforme de e-commerce, quant à elle, enregistrera un chiffre d’affaires de 6,5 milliards l’année prochaine, contre 4,6 milliards en 2018 et 2,6 milliards en 2017.
Google et Facebook ont la mainmise sur plus de 60% du marché mondial en 2017. À lui seul, Google a raflé 44% de la publicité sur internet à travers le monde, indique le rapport. Facebook et Amazon le suivent, avec respectivement 18 et 2%. Ce dernier est considéré comme une menace pour Google puisque «55% des recherches de produits émanant des États-Unis proviennent d’Amazon», selon Martin Sorell, fondateur de WPP, la plus grande agence publicitaire et de relations presse au monde. En effet, Amazon a accès à des données importantes sur les recherches effectuées par les clients, leur comportement et leurs dépenses. Ce qui met l'entreprise dans une position unique qui peut intégrer à la fois le commerce électronique et la publicité.
Parmi les scénarii envisagés par le rapport la mort de la publicité sur internet telle que nous la connaissons aujourd’hui. «Les progrès de l'Intelligence artificielle, la profusion des centres de données et leur analyse de plus en plus poussée mènent à de profonds changements dans le commerce et la publicité», indique le document. Ce qui pourrait supprimer, à terme, définitivement les intermédiaires de cette chaîne de valeur. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma