Nation

La Commission de supervision des élections du Conseil national de la presse a rendu publics samedi les résultats de ces élections qui ont eu lieu vendredi. Ces élections, boycottées par deux listes sur les trois qui étaient en lice, à savoir la liste «Le Changement» et celle de la «Fidélité et responsabilité», ont connu un faible taux de participation qui n'a pas dépassé les 43,3% dans la catégorie des «Journalistes professionnels».
À signaler que des journalistes de l'Agence Maghreb Arabe Presse (MAP) ont eux aussi appelé au boycott de ces élections «qui privent une partie non négligeable du corps journalistique d'exprimer sa voix», notamment les journalistes de l'Agence accrédités à l'étranger. Ces journalistes ont dénoncé «les irrégularités flagrantes dans la composition de la commission de supervision, dont certains membres n’ont pas respecté l’impartialité requise, et ce en se portant candidats pour le Conseil, dans une violation évidente des dispositions juridiques, déontologiques et professionnelles». Ils ont également dénoncé le mode de scrutin retenu pour ces élections, à savoir le mode de scrutin dit de liste fermée qui constitue «une confiscation du droit des journalistes de choisir librement leurs représentants au sein du Conseil national de la presse».

Lors de la journée électorale, plusieurs journalistes ont relevé que «les listes électorales du collège des journalistes comportaient de graves anomalies». Selon le communiqué de la Commission de supervision, ces élections ont été remportées dans la catégorie des journalistes professionnels par la liste «Liberté, intégrité, professionnalisme» avec 918 voix. Dans la catégorie des éditeurs, où le taux de participation a atteint 62,8%, ces élections ont été remportées par Fatima Ouariaghli (39 voix), Noureddine Miftah (34 voix), Mahtat Rakkas (29 voix), Mohamed Hajjam (28 voix), Mohamed Selhami (26 voix), Abdelmounim Dilami (26 voix) et Abdelhak Bakhat (25 voix).

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma