Éco Conseil

En entreprise, le rebelle est l’un des profils les plus difficiles à gérer. Il ne tient pas en place, mais il réagit par le réflexe en milieu professionnel. Il peut ainsi exprimer tout haut ce que les autres pensent tout bas, ce qui risque de nuire au bon fonctionnement du travail et à l’ambiance du groupe. L’enjeu serait ainsi de savoir composer avec lui, d’autant plus que le rebelle est un profil créatif et le manager a tout intérêt à l’avoir au sein de son équipe. Le point avec Meryem Benslimane, consultante en développement des compétences et en ressources humaines.

Éco-Conseil : Quels sont les traits de caractère du rebelle qui peuvent être jugés nuisibles au bon fonctionnement du travail ?
Meryem Benslimane :
Le rebelle est l’une des personnalités avec lesquelles il peut être difficile de composer en entreprise. Effectivement, le rebelle a des traits de caractère qui peuvent être nuisibles, non seulement au bon fonctionnement du travail, mais aussi à l’ambiance 
du groupe. En effet, le rebelle ne tient pas en place, il réagit par réflexe au niveau professionnel. 
Il exprime, par un moyen ou un autre, son désaccord et c’est ce qui peut énerver le reste de l’équipe. De même, avec son manager, c’est une personne qui exprime tout haut ce que les autres pensent tout bas. Il n’a jamais peur de dire non ou d’exprimer clairement son désaccord alors qu’on est en pleine réunion. Il s’agit ainsi de traits de caractère qui peuvent déranger d’autant plus qu’en milieu professionnel, il faut bien choisir ses mots et sa manière d’agir. Toutefois, il y a lieu de souligner que, loin de l’image négative qu’on peut faire d’un rebelle, c’est aussi une personne dotée de plusieurs compétences. Elle est créative et elle aime apporter des idées nouvelles en créant et en proposant de nouveaux projets. Son manager a tout intérêt à l’avoir au sein de son équipe en tant que ressource humaine créative, encore faut-il bien la gérer, car, généralement, les rebelles sont sensibles par rapport à l’ambiance du groupe et ne créent pas trop le contact. 

Justement, comment composer avec lui ?
Composer avec un rebelle est possible, mais ce n’est pas tout de même évident. Tout réside dans la communication. Il faut éviter, coûte que coûte, la confrontation avec lui du fait que cela risque d’augmenter certainement sa rébellion. En tant que manager, il faut également être à l’écoute des besoins émotionnels d’un rebelle pour ne pas aggraver la situation. Il faut aussi, le cas échéant, chercher les causes de son attitude pour mieux l’aider à changer d’attitude en entreprise et surtout vis-à-vis de ses collègues. Nombreux sont ceux qui sont devenus rebelles puisqu’ils sont passés par des situations négatives et qui ont fini par perdre confiance au management. De même, en étant confronté à un manager difficile, un rebelle risque de tomber dans la généralisation et c’est ce qui explique son comportement avec les autres. Il ne veut pas être dénigré au sein de l’équipe et il cherche toujours à se défendre et à défendre son point de vue. Il faut ainsi l’aider à travailler sur ses ancrages négatifs et à avoir une attitude positive. Si, au-delà de tous ces efforts, on n’arrive pas à obtenir les résultats escomptés, mieux vaut recourir à un coach professionnel. 

Quand est-ce qu’il faut le recadrer ?
Le recadrage d’un rebelle est une démarche qui doit être mûrement réfléchie. Cela peut avoir lieu si on constate qu’il n’a pas l’intention de changer et qu’il commence à le faire exprès. Certes, il faut d’abord chercher à l’accompagner, mais il ne faut pas oublier que l’autre doit être prédisposé à changer de comportement. 
Le recadrage constituera ainsi à faire des entretiens avec lui pour lui expliquer les conséquences négatives de son comportement sur le bon fonctionnement de l’équipe et sur l’ambiance du travail. 
Il faut aussi lui expliquer que ses comportements peuvent être de nature à démoraliser le reste de l’équipe. En somme, il faut lui expliquer ce qu’il risque de perdre, car, comme j’ai expliqué au départ, il peut être très compétent et rater son parcours professionnel à cause de cet acte de rébellion.  

Quelles sont vos recommandations pour assurer la cohabitation des différents profils en entreprise ?
Il est clair que, dans une même entreprise, plusieurs profils doivent cohabiter et il n’est pas toujours facile de les gérer. Pour relever ce défi et faire grandir tout le monde au sein de la même entreprise, je recommande vivement de miser sur les activités extra-entreprises. Des teams building, des journées de sorties en équipes, des fêtes organisées à l’occasion des différents événements culturels de l’année... Quelle que soit l’action, il faut prouver au collaborateur qu’il est au centre des préoccupations du management. C’est ainsi que l’on peut avoir des collaborateurs épanouis, motivés et surtout engagés pour l’intérêt de l’entreprise. 


Entretien réalisé par Nabila Bakkass

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma