Éco Monde

Le climat des affaires s’est stabilisé en France au mois de juin, après sa baisse du mois de mai. Ce niveau reste relativement élevé, même s’il s’agit d’un plus bas de près d’un an, selon les données de l’Insee rapportées par Reuters.
L’indicateur global du climat des affaires calculé sur la base des réponses d’un échantillon de chefs d’entreprise interrogés dans le cadre d’une enquête, s’est élevé à 106 en juin supérieur à sa moyenne de long terme (100). Par secteur, l’indicateur de l’industrie manufacturière s’est établi à 110, stable par rapport à son niveau de mai. Celui-ci a été révisé à la hausse d’un point après avoir été annoncé à 109 en première estimation. Pour sa part, l’indicateur des services est resté stable à 104 en juin, tandis que son niveau de mai a été relevé d’un point. L’indicateur du bâtiment a crû d’un point à 109, un plus haut depuis décembre 2017, et celui du commerce de détail a gagné également un point à 112. Dans chacun de ces trois secteurs, le climat des affaires se maintient au-delà de sa moyenne de longue période à 100. En outre, dans l’industrie manufacturière, les chefs d’entreprise sont moins nombreux (-4 points) qu’au mois de mai à porter un regard positif sur leur activité, mais leurs perspectives personnelles de production enregistrent un bond de cinq points. En effet, cette troisième hausse en autant de mois porte l’indice à son plus haut niveau depuis novembre 2000.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma