Éco Actu

Les exportations de l’automobile sont en train de retrouver toute leur vigueur cette année, après un certain ralentissement en 2017. Ainsi, les expéditions du secteur à l’étranger ont dépassé 30 milliards de DH à fin mai dernier, en accroissement de 18%. D’autres secteurs ont également soutenu les exportations, dont les phosphates et dérivés et l’aéronautique.

L’industrie automobile rehausse son soutien aux exportations marocaines. Après une certaine décélération au cours de l’année dernière, les ventes à l’étranger du secteur sont, en effet, en train de reprendre de plus belle cette année. Ainsi, ses exportations ont dépassé les 30 milliards de DH en cinq mois, en accroissement de 18%, selon les derniers chiffres publiés par l’Office des changes. Ce qui renforce la position de l’automobile comme le premier secteur exportateur du Maroc.
Ce bond est dû à l'actif plus à la construction, dont les expéditions ont progressé de 17,7%, qu’au câblage (15,6%).Les exportations du secteur ont ainsi nettement plus que doublé en quelques années, puisqu’elles étaient à seulement 12,8 milliards à fin mai 2013. Un autre secteur des nouveaux Métiers mondiaux du Maroc (MMM) cartonne cette année. Il s’agit de l’aéronautique, dont les exportations se sont accrues de près de 20% à 5,1 milliards à fin mai 2018, par rapport à la même période de 2017. L’évolution des exportations de ce secteur n’est, toutefois, pas de même ordre que celles de l’automobile. À fin mai 2013, elles étaient à 3,1 milliards.
Par contre, le secteur de l’électronique, qui est aussi classé MMM, a vu ses exportations progresser de seulement 3,2% à 4 milliards, contre 2,8 milliards à fin mai 2013. D’autres secteurs ont également soutenu les exportations globales qui ont enregistré une hausse de 8,9% pour atteindre 116,7 milliards. Il s’agit notamment de phosphates et dérivés qui ont réalisé des exportations en hausse de 9,8% à 19,3 milliards, arrivant ainsi à représenter l’équivalent de 16,5% des exportations contre 16,4% un an auparavant.
Les trois secteurs cités (l'automobile, les phosphates et dérivés et l’aéronautique) participent à hauteur de 75% dans la hausse des exportations totales.
S’agissant du textile&cuir, ses expéditions se sont améliorées de 3,2% à 16,3 milliards, résultant d’une hausse des exportations des vêtements confectionnés (+1,7% à 10,3 milliards), des articles de bonneterie (+4,2% à 3,2 milliards) et des chaussures (+0,9% à 1,3 milliard). Pour ce qui est des exportations de l’agriculture et l’agroalimentaire, elles se sont contentées d’une légère croissance de 0,7% à 26,6 milliards.
L’industrie pharmaceutique a, quant à elle, écoulé sur le marché à l’export 516 millions de DH, en hausse de 5,1%. Par ailleurs, les importations de biens se sont élevées à 202 milliards à fin mai 2018, en amélioration de 9,7%. Une performance due à la totalité des groupes de produits, principalement les biens d’équipement, les produits énergétiques et les produits finis de consommation. La hausse des achats de ces trois groupes de produits constitue 71,3% de la hausse totale des importations. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma