Nation

La Stratégie nationale d'immigration et d'asile adoptée par le Maroc a permis aux réfugiés de regagner leur dignité et de contribuer à la création de la richesse, a indiqué, mercredi à Rabat, le représentant au Royaume du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), Jean-Paul Cavaliéri.

"Plus de 5000 personnes en provenance d'une trentaine de pays, notamment la Syrie, le Yémen, la RD Congo, l'Irak et la Palestine ont trouvé refuge au Maroc et bénéficient de la liberté de mouvement dans l'ensemble du territoire", a affirmé M. Cavaliéri, lors d'un point de presse organisé à l'occasion de la journée mondiale du réfugié.

Précisant que 62% des réfugiés au Maroc sont des femmes et des enfants, il a souligné que le fait d'attribuer un statut légal aux réfugiés est de nature à les protéger contre un retour forcé à leurs pays et à leur permettre d'accéder aux services de base et aux soins médicaux.

"Cohabitant avec les Marocains dans plus de 50 villes à travers le Royaume, les réfugiés arrivent à être autonomes sans pour autant exposer leurs familles à des comportements à risque", a-t-il noté.

Il a, de même, salué le rôle constructif assuré par le Maroc lors des négociations lancées par l'ONU sur les migrations, en prélude à la signature du pacte mondial sur les migrations, mettant en exergue l'expérience pionnière du Royaume en matière d'immigration et d'asile.

Par ailleurs, ce point de presse a été marqué par la présentation du rapport statistique annuel Global Tends (Tendances mondiales), publié à l'occasion de la journée mondiale du réfugié.

Ce rapport dénombre 68,5 millions de personnes déracinées à la fin 2017, dont 16,2 millions de personnes devenues déracinées durant la seule année 2017.

Les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays sont au nombre de 40 millions, soit un peu moins que les 40,3 millions de déplacés internes en 2016, souligne le document.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma