Éco Monde

La croissance économique allemande devrait augmenter au deuxième trimestre 2018, après un début d’année poussif. L’économie du pays serait soutenue par le bâtiment, la consommation et la dépense publique. Au premier trimestre, la croissance s’est réduite de moitié à 0,3% par rapport aux quatre derniers mois de l’année précédente.

L’économie allemande devrait rebondir au deuxième trimestre de l’année en cours, après un début d’année difficile, explique la Bundesbank dans son rapport mensuel cité par Reuters.  
Au premier trimestre, la croissance économique du pays s’est réduite de moitié à 0,3%, comparativement aux quatre derniers mois de 2017. Motif : moins bonne performance commerciale et baisse de la dépense publique.  «Après la croissance molle du début 2018, l'économie allemande devrait avoir accéléré le rythme au printemps», observe la Banque centrale allemande.
Cette dernière estime qu'elle n'égalera pas pour autant les niveaux de croissance de l'an passé, en raison surtout d'un tassement de l'activité industrielle. Celui-ci est imputable essentiellement à un calendrier des vacances particulier, à une météo peu clémente et à une épidémie de grippe, expliquent les analystes. 
Outre la croissance de la dépense publique, le secteur du bâtiment qui est en plein essor et la solide consommation des ménages ont dû soutenir l’économie allemande au deuxième trimestre de cette année, remarque la Bundesbank. Celle-ci a nettement réduit la semaine dernière sa prévision de croissance de 2018 à 2% au lieu de 2,5% anticipés en décembre. En revanche, elle a relevé ses prévisions de croissance de l’économie du pays pour l’année 2019 de 1,7 à 1,9%. 
Pour sa part, Jens Weidmann, président de la Banque centrale, s’est montré prudent vis-à-vis des perspectives de croissance de la première économie européenne qui sont globalement «positives». 
Rappelons qu’en 2017, l’économie allemande a enregistré une croissance de son PIB de 2,2% contre 1,9% une année auparavant. 
La consommation a joué un rôle important dans cette hausse grâce notamment à la progression globale des revenus. L’année 2017 a aussi signé le grand retour du commerce extérieur qui avait contribué à la croissance économique du pays. 
Profitant de l’amélioration de la conjoncture économique dans la zone euro et dans le reste du monde, l’industrie exportatrice a progressé plus rapidement que les autres secteurs, tout en augmentant ses capacités de production. Les exportations ont augmenté de 4,7%, les importations de 5,2% et les dépenses de l’État ont évolué moins vite que les autres secteurs (1,4%). 
Sur la même année, l’Allemagne a enregistré un excédent budgétaire record de 38,4 milliards d’euros, représentant 1,2% de PIB, selon l’Office fédéral des statistiques. Il s’agit du plus important surplus enregistré depuis 1990.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma