Éco Entreprise

Le gaz issu du puits LMS-1 ne peut être commercialisé pour l’instant. Ce puits, opéré par le britannique SDX Energy dans la région du Gharb, «a livré un débit en dessous du seuil commercialisable dû aux dommages causés par les fluides utilisés pour contrôler les pressions élevées rencontrées dans le puits pendant le forage», a déclaré la junior. Cependant, nuance l’entreprise, «la section du réservoir, au-delà de cette zone d'endommagement, est considérée comme étant d'excellente qualité». «À LMS-1, nous avons été très surpris par les résultats du test d'écoulement. Le puits a livré d’importantes quantités de gaz. Nous disposons d'un ensemble complet de données provenant de ce puits. Cela nous permettra de concevoir rapidement et avec précision un programme de stimulation qui, nous en sommes convaincus, fonctionnera», précise Paul Welch, pdg de SDX Energy. Dans l'ensemble, la compagnie d’exploration se dit très satisfaite de sa récente activité de forage au Maroc. Sur ses neuf puits initialement prévus dans la région de Sebou (www.lematin.ma), elle a obtenu sept résultats positifs (quantités de gaz découvertes suffisantes pour une commercialisation). SDX Energy est présente au Maroc depuis fin janvier 2017, grâce au rachat des intérêts de Circle Oil dans le Royaume pour environ 30 millions de dollars. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma