Culture

L'ambassade de Guinée équatoriale organise, du 23 au 26 juin à Rabat, les journées équato-guinéennes. Outre la promotion de ce pays frère au Maroc, sur le plan culturel et civilisationnel, les organisateurs estiment, avec ces journées, consolider les échanges entre les deux pays et leurs peuples respectifs.

Faire découvrir davantage la Guinée équatoriale aux Marocains, par le biais de la diplomatie culturelle, dans le but de chercher d’autres voies et canaux de communication entre la Guinée équatoriale et le Maroc est le but poursuivi à travers cette manifestation. Au rendez-vous, de la danse, de la musique et du chant, avec la participation du groupe Bocamandja, très renommé pour ses prestations théâtrales. Selon le communiqué de l’ambassade, «cet événement rentre dans les perspectives de faire connaître une partie des différentes manifestations cultuelles équato-guinéennes, faciliter le dialogue et la rencontre entre les artistes, professionnels et amateurs, ainsi que le public de nos deux pays frères et des autres pays amis. Le Maroc, étant un carrefour des cultures et des peuples africains, constitue le lieu le plus indiqué pour la promotion de la richesse culturelle de Guinée équatoriale et pour initier les activités programmées dans le cadre de la célébration du 50e Anniversaire de la fête de l'indépendance de la République de Guinée équatoriale le 12 octobre 2018». Sachant que le Maroc et la Guinée Équatoriale mènent la même politique de promotion et de collaboration, étant convaincus tous les deux que l'Afrique ne peut réaliser les défis auxquels elle fait face qu’avec une solide coopération Sud-Sud effective et efficace. «Nous sommes persuadés que l’art et la culture peuvent jouer un rôle essentiel pour constituer un continent africain très fort et respecté sur la scène mondiale», souligne le communiqué. D’où l’importance de ce genre d’événements de part et d’autre pour raffermir les relations et aller de l’avant pour une Afrique confiante en ses ressources humaines, culturelles et civilisationnelles. Signalons que ces journées ont bénéficié du soutien du ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale du Maroc, de l'Institut Cervantès de l'ambassade d'Espagne à Rabat, du Centre culturel africain, de la Jeune Chambre internationale de Rabat et de la Cité internationale de l'Agence marocaine de coopération international (AMCI). 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma