Régions

La Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus a procédé, mercredi dernier à Meknès, à la distribution d’équipements et d’aides financières en faveur de 16 ex-détenus, issus de la préfecture de Meknès, dans le cadre du programme d'appui aux micro-projets et à l’auto-emploi des ex-détenus-Ramadan 2018.

Cette opération a nécessité quelque 422.516 DH, dont un fonds de roulement de l'ordre de 36.000 DH. L’action porte sur la remise d'équipements, de nature à permettre aux bénéficiaires de lancer leurs projets qui touchent plusieurs métiers, notamment la vente de produits cosmétiques et de vêtements, la cordonnerie, la couture, l'élevage et la réparation des appareils électroniques.
«Cette opération a pour objectifs d'aider les anciens détenus à monter leurs projets et, partant, de faciliter leur réintégration dans la société, et ce, dans le cadre du programme d'appui aux microprojets et à l'auto-emploi-Ramadan2018», a déclaré à la MAP Khalid Azami, coordinateur au centre d'accompagnement et de réinsertion de la Fondation à Fès. Il s'agit d'une première phase qui touche seize ex-détenus à Meknès et devrait être suivie par d'autres prochainement, a-t-il souligné.
De son côté, le chef de la division de l'action sociale à la préfecture de Meknès, Abdelmalek Abdelhabib, a indiqué que cette action, qui s'inscrit dans le cadre des efforts visant à favoriser l'intégration des ex-détenus, est le fruit d'un partenariat entre la préfecture de Meknès et la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, ajoutant que la préfecture a consacré, dans le cadre de l'Initiative nationale pour le développement humain, une enveloppe d'un million de dirhams à la Fondation qui prend en charge l'opération d'étude, de présélection et d'accompagnement des porteurs des projets. Ces projets ont pour but de garantir aux bénéficiaires des revenus stables susceptibles de faciliter leur intégration socioprofessionnelle, a-t-il dit.
Lancé début Ramadan par S.M. le Roi Mohammed VI, le programme d’appui aux microprojets et à l’auto-emploi des ex-détenus-Ramadan 2018 bénéficie cette année à près de 270 anciens détenus originaires des villes de Kénitra, Khémisset, Salé, Fès, Meknès, Témara, Oujda, Jerada, Nador, Béni Mellal, Safi, Agadir et Tiznit. 
Initié par la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, ce programme, qui mobilise cette année une enveloppe budgétaire de 6,5 millions de DH, illustre l’intérêt particulier qu’accorde le Souverain à l’avenir des citoyens incarcérés. Il procède également à renforcer la sécurité au sein de la société, à lutter contre la délinquance, à réduire la population carcérale et le taux de récidive et à créer des activités génératrices de revenus. 
Le programme d’appui aux microprojets et à l’auto-emploi des ex-détenus-Ramadan 2018 consiste à apporter un appui financier ou en équipements à des ex-détenus porteurs d’un projet de vie personnel, élaboré sur la base d’un diagnostic établi pendant la période de détention avec l’assistance du service de préparation à la réinsertion, en adéquation avec la formation et le savoir-faire des bénéficiaires, ainsi qu’avec les besoins du marché du travail.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma