Éco Développement

Les questions liées à la lutte contre la désertification, la gestion durable des terres et l'adaptation au changement climatique ont été abordées, le 14 juin à Rabat, par Abdeladim Lhafi, Haut Commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, et Maman Sambo Sidikou, Secrétaire Permanent du G5 Sahel.

Les conditions climatiques du Sahel et de la rive sud de la Méditerranée n'étant pas très dissemblables, plusieurs initiatives communes ont été mises en œuvre.

Les deux délégations ont examiné les initiatives communes à l'image du "triple S" portée par le Maroc et le Sénégal. Cette initiative vise à la stabilité et la sécurité face à la migration causée par la dégradation des terres et le changement climatique.

Il y a également l'initiative "Action Renforcée en faveur des Forêts dans la région de la Méditerranée et du Sahel", portée par le Maroc et soutenu par plusieurs pays de la région dont l'objectif est la mise en place d’un cadre de coopération facilitant la mise en œuvre des actions d’adaptation au changement climatique. Enfin, la "Grande Muraille Verte" ambitionne d’ici 2025 la transformation des zones arides du Sahel en pôles ruraux économiques.

Le G5 Sahel est un cadre institutionnel de coopération régionale en matière de politiques de développement et de sécurité, créé en 2014 lors d'un sommet de cinq États du Sahel : Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma