Éco Entreprise

L'objectif de plus de 10 milliards d'euros de synergies annuelles d'ici fin 2022 a été confirmé par l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Cette dernière est confortée par les bonnes performances engrangées en 2017.

Les synergies Renault-Nissan-Mitsubishi récoltent leurs premiers fruits. L'alliance a annoncé avoir drainé 5,7 milliards d’euros en 2017, soit une progression de 14%. Il s’agit de la première année complète pour Mitsubishi Motors en tant que membre de l’Alliance. «Les membres de la plus grande alliance automobile mondiale bénéficient en effet d’économies et de revenus supplémentaires ainsi que de mesures d’évitement de coûts», indique le géant français de l’automobile dans un communiqué. Pour son PDG, Carlos Ghosn, l’Alliance a un impact positif direct sur la croissance et le profit de chacune de ses entreprises membres. Ces synergies ont en effet permis des ventes cumulées de plus de 10,6 millions de véhicules particuliers et utilitaires légers en 2017. Au vu de ces résultats, l’Alliance confirme son objectif de plus de 10 milliards d’euros de synergies annuelles d’ici fin 2022.

Pour rappel, le plan stratégique à moyen terme «Alliance 2022» prévoit des ventes annuelles cumulées de plus de 14 millions de véhicules. «Neuf millions de véhicules, dont des véhicules électriques et de segment B, seront fabriqués sur quatre plateformes communes et 75% des véhicules seront équipés de motorisations communes, contre un tiers aujourd’hui». En 2017, l’«Alliance Purchasing Organization» (anciennement RNPO) a généré des synergies significatives ainsi que des réductions de coûts en centralisant les approvisionnements en pièces, équipements et outillages, en menant des négociations avec les fournisseurs au niveau mondial, et en mutualisant l’approvisionnement en énergies des différents sites. «Une convergence plus profonde et des synergies en augmentation renforceront la pérennité de l’Alliance», conclut Carlos Ghosn. À noter que la convergence de l’Ingénierie renforce la compétitivité des membres de l’Alliance notamment grâce au partage des coûts de R&D et des investissements. L’année dernière, Nissan et Mitsubishi Motors ont conjointement développé la prochaine génération de kei cars. 
 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma