Éco Monde

Les créations d’entreprises en France ont crû de 6,1% en mai, après une quasi-stabilité un mois auparavant, rapporte l’AFP. Cette hausse est soutenue par les créations de firmes classiques, a souligné hier l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).
Dans le détail, les créations d’entreprises classiques ont bondi de 6,8%, après un recul de 1% en avril, au moment où les immatriculations de micro-entrepreneurs ont poursuivi leur accélération, soit +5,2% après +1,5% un mois plus tôt. 
Au cours des 12 derniers mois, le nombre brut des entreprises créées a poursuivi sa hausse avec une progression de 14% contre 12,4% en avril. Ainsi, tous les types de création d’entreprises sont en hausse, à savoir les immatriculations de micro-entrepreneurs (+22,2%), les entreprises individuelles classiques (+16,5%) et celles de sociétés (+2,6%). 
En outre, sur la même période, la part des demandes d’immatriculations de micro-entrepreneurs dans le total des entreprises crées a augmenté pour le septième mois consécutif à 42,5%, selon l’Insee. 
Rappelons qu’en 2017, le nombre d’entreprises créées en France a bondi de 4,8% comparativement à 2016, à 197.000. Et ce, sans compter les entreprises individuelles et les micro-entreprises. Selon l’Insee, en 15 ans le nombre de créations d’entreprises a été multiplié par deux. 
Cette dynamique de création d’entreprises a été alimentée en 2017 par le secteur du transport et de l’entreposage. Celui-ci a vu le nombre de créations augmenter de 24,7% par rapport à une année auparavant. Ainsi, le soutien aux entreprises, les activités immobilières ou l’information et la communication ont aussi connu d’importantes hausses. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma