Éco Entreprise

Inditex, le leader mondial du prêt-à-porter dont le Maroc est le principal fournisseur, a annoncé le 13 juin avoir amélioré sa rentabilité au premier trimestre de son exercice annuel malgré des effets de change défavorables. Le groupe espagnol, propriétaire de l’enseigne Zara, entre autres, a en outre fait état de ventes dynamiques au cours des six premières semaines du 2e trimestre, en hausse de 9% hors effets de change, à la faveur d’un bon démarrage de sa collection d’été. Le chiffre d’affaires sur la période février-avril, premier trimestre de l’exercice décalé, s’est établi à 5,7 milliards d’euros, en hausse de 2% sur un an. Il est globalement conforme aux attentes des analystes qui prévoyaient 5,8 milliards d’euros, rapporte l’agence Reuters. Le résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements a atteint 1,13 milliard d’euros, également conforme aux attentes des analystes. La marge brute a augmenté de 68 points de base à 58,9% comparée à la même période il y a un an, malgré une appréciation d’environ 16% de l’euro. Les bénéfices du groupe espagnol sont sensibles aux fluctuations de l’euro, car il produit l’essentiel de ses vêtements dans la zone euro pour répondre rapidement à l’évolution des attentes de ses clients, mais il réalise plus de la moitié de ses ventes hors d’Europe. Une grande partie des coûts d’Inditex sont également libellés en euros, en raison de son modèle centralisé d’approvisionnement et de distribution. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma