Éco Entreprise

Le groupe sidérurgique mondial ArcelorMittal a annoncé, hier, le lancement sur son site belge de Gand d’une installation de production de bioéthanol à partir des gaz de hauts-fourneaux. Ce projet développé notamment avec l’américain Lanza Tech est d’une valeur de 150 millions d’euros, rapporte l’AFP. 
Cette installation est considérée comme la première en son genre à l’échelle industrielle en Europe. Le début de la production est prévu pour mi-2020, et estimé à 80 millions de litres de bioéthanol. Ainsi, la technologie de conversion des gaz des hauts-fourneaux en bioéthanol a été initiée par LanzaTech avec laquelle ArcelorMittal a noué un partenariat de long terme. Elle se base sur des bactéries qui se nourrissent de monoxyde de carbone pour fabriquer du bioéthanol. Selon l’AFP, ce projet devrait créer jusqu’à 500 emplois. 
Par ailleurs, l’objectif à long terme d’Arcelor Mittal est de devenir une industrie zéro déchet, où toutes les matières utilisées ou générée par la production d’acier sont récupérées, traitées et réutilisées dans la chaine de production, comme elles peuvent devenir des matières premières pour d’autres industries. Ainsi, ce projet bioéthanol a obtenu divers financements dont celui du programme d’innovation «Horizon 2020» de l’Union européenne, précise le groupe. 

Rappelons qu’au premier trimestre 2018, Arcelor Mittal a réalisé un chiffre d’affaires de 19,19 milliards de dollars, alors que le consensus se situait à 18,50 milliards. L’Ebitda du groupe s’est élevé à 2,51 milliards de dollars, en hausse de 17,3% sur un an. Le premier sidérurgiste a annoncé que ces résultats trimestriels restent meilleurs que prévu, en raison de la forte hausse des cours des métaux.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma