Éco Développement

Les représentants de 26 villes européennes se sont engagés par une déclaration commune à accélérer le déploiement de bus zéro émission. «C'est un engagement fort pour accélérer la transition» énergétique, a déclaré la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse devant les membres de l'EMTA, réunis pour les vingt ans de cette association fédérant les autorités de transport de 26 villes européennes, et la ministre française des Transports Élisabeth Borne, également signataire de la déclaration. L'EMTA regroupe des villes comme Londres, Madrid, Manchester, Copenhague, Berlin, Barcelone, Vilnius, Budapest ou Turin. Parmi les principaux freins à l'acquisition de flottes vertes, le coût des véhicules. Un bus roulant au diesel coûte entre 220.000 et 250.000 euros, contre 460.000 à 600.000 euros pour un véhicule électrique et 260.000 à 300.000 euros pour les bus fonctionnant au gaz. Autres difficultés rappelées par le représentant de Movia, un opérateur danois de transports en commun, l'adaptation des infrastructures urbaines et l'allongement des délais de production des bus verts.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma