Éco Monde

Euler Hermes s’est allié à HSBC, l’un des premiers groupes de services bancaires et financiers au monde, afin de tester la Blockchain appliquée à l’assurance-crédit et l’affacturage. À cet effet, les deux parties ont lancé un Proof of Concept (POC : démonstration de faisabilité) sur une période de 4 mois en mode agile. L’objectif de ces travaux de recherche étant d’approfondir la connaissance de cette nouvelle technologie et d’élargir son champ d’applications afin d’offrir une gestion plus rapide et sécurisée du poste client et du financement de créances commerciales. Le POC devrait ainsi être testé prochainement avec des utilisateurs réels et des transactions existantes, dans le but de franchir une nouvelle étape vers la digitalisation des opérations d’affacturage et de couverture des transactions commerciales entre entreprises. «Cette expérimentation s’inscrit parfaitement dans la tendance de fond de dématérialisation des factures et préfigure ce que pourrait être le futur des flux de créances commerciales. Grâce à la Blockchain, toutes les parties prenantes d’une transaction commerciale ont une vision dynamique, transparente et complète des données relatives à cette transaction, en temps réel. Il s’agit d’une première étape en ce sens, l’objectif étant d’ouvrir rapidement l’expérimentation à d’autres acteurs de la gestion de facture, tels que les éditeurs de facture par exemple», explique dans un communiqué Charles Ruelle, co-directeur de la Digital Agency d’Euler Hermes.                    

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma