Éco Monde

Une frappe aérienne de la coalition internationale antijihadistes a fait 11 morts parmi les civils, sur une zone du nord-est de la Syrie toujours détenue par le groupe terroriste État islamique (EI), a indiqué mardi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
La frappe, menée tôt lundi dans le sud de la province de Hassaké par la coalition internationale dirigée par les États-Unis, a fait 11 morts parmi les civils, dont cinq enfants, souligne le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. «Les corps n'ont été retirés que mardi en raison des bombardements continus», a-t-il ajouté, précisant que la zone ciblée était proche du village de Jizaa, l'une des toutes dernières poches encore sous le contrôle de l'EI dans la vallée de l'Euphrate, dans l'est syrien.
La coalition, qui intervient contre l'EI en Irak et en Syrie depuis 2014, n'a pas confirmé dans l'immédiat cette frappe, la dernière d'une série ayant causé selon des ONG plusieurs pertes civiles au cours des dernières semaines.

Selon l'Observatoire, la semaine dernière, au moins 20 civils ont été tués dans les provinces orientales de Deir Ezzor et Hassaké, cibles d'une offensive menée par les Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par la coalition anti-EI. Cette offensive vise à déloger les terroristes de leurs ultimes réduits à l'est du fleuve Euphrate.
Au moins 45 combattants pro-régime ont été tués depuis dimanche dans l'est de la Syrie par des extrémistes du groupe «État islamique» lors de combats toujours en cours, a annoncé mardi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. L'EI a lancé dimanche une offensive contre des villages tenus par le régime et ses alliés dans la vallée de l'Euphrate, précise la même source.
L'observateur relève, en outre, que les extrémistes sont parvenus à prendre le contrôle de quatre localités situées sur l'axe routier reliant la ville de Boukamal à celle de Deir Ezzor. 
Déclenché en 2011, le conflit en Syrie s'est transformé au fil des ans en une guerre complexe qui a fait plus de 350.000 morts et des millions de déplacés et réfugiés. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma