Éco Monde

Hermès pourrait bientôt intégrer l'indice Cac 40 de la Bourse de Paris, estiment les analystes de Société Générale, qui estiment que le groupe de luxe répond aux critères établis par Euronext. Le conseil scientifique de l'opérateur boursier, qui décide de la composition du principal indice de la Bourse de Paris, doit se réunir ce mois-ci pour sa revue trimestrielle, rapporte Reuters. 
La composition du Cac 40 est déterminée selon deux critères principaux : la liquidité, c'est-à-dire les volumes d'échanges, et le flottant, soit la part du capital librement échangeable sur le marché, à partir desquels est établi un classement. Les sociétés se plaçant avant la 35e position en termes de flottant et de liquidité sont éligibles au Cac 40. À l'inverse, les groupes du Cac 40 dont la position est inférieure à la 46e position doivent être sortis de l'indice.

Entre les 36e et 45e positions, la priorité est donnée aux entreprises faisant déjà partie du Cac 40. Or, selon les calculs de Société Générale sur la base des données disponibles au 25 mai, Hermès occupe la 34e place du classement, ce qui en fait un candidat naturel pour intégrer l'indice phare de la Bourse de Paris. Selon les analystes de Société Générale, le groupe de luxe pourrait remplacer LafargeHolcim (44e) ou Sodexo (42e). «Étant donné que l'opérateur a de façon contestable ignoré l'ajout d'Hermès en septembre 2017, il n'est pas impossible qu'il évite à nouveau ce changement, mais cela ne serait certainement pas bon pour sa réputation», soulignent les analystes de la banque française.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma