Éco Développement

La Journée mondiale de l'environnement célébrée demain à travers le monde a retenu, pour cette année, la pollution plastique comme thème principal. Selon les Nations Unies, la quantité de plastique rejetée chaque année serait suffisante pour faire quatre fois le tour de la Terre. Chaque année, au moins 8 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans.

«Pour la Journée mondiale de l’environnement, le message est simple : bannissez les produits en plastique à usage unique. Refusez ce que vous ne pouvez pas réutiliser. Ensemble, nous pouvons ouvrir la voie à un monde plus propre et plus vert», a souligné le secrétaire général de l'ONU, António Guterres, à la veille de la célébration, demain, de la Journée mondiale de l'environnement consacrée cette année à la pollution plastique. Les chiffres des Nations unies sur l'étendue de la pollution plastique sont éloquents et expliquent le choix de cette année. Selon l'ONU, la quantité de plastique rejetée chaque année serait suffisante pour faire quatre fois le tour de la Terre. Chaque année, au moins 8 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans, l'équivalent d'un camion à ordures complet à chaque minute, causant la mort d'un million d'oiseaux de mer et de 100.000 mammifères marins. Selon les statistiques des Nations unies, le monde utilise, chaque année, 500 milliards de sacs en plastique. Au cours de la dernière décennie, le monde a produit plus de plastique qu'au siècle dernier. Encore plus grave que ces quantités qui donnent le tournis, la moitié des produits plastique est à usage unique ou jetable, à l'image des bouteilles dont nous consommons un million d'unités toutes les minutes.

Enfin, le plastique représente 10% de tous les déchets produits à travers le monde. Au Maroc la loi interdisant la fabrication, l’importation, l’exportation, la commercialisation et l’utilisation des sacs en matières plastique est entrée en vigueur le 1er juillet 2016. Six mois plus tard, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'Industrie, avait scindé, lors d'une conférence de presse à Casablanca, en 3 volets les résultats engendrés par la nouvelle loi : contrôle de l'application de la loi, accompagnement des opérateurs et promotion des produits de substitution. «15.000 opérations de contrôle ont été réalisées qui ont conduit à la saisie 135,5 tonnes de sacs. Les 20 procès-verbaux dressés ont drainé une recette de 2,7 millions de DH», avait déclaré le ministre. Ces opérations ont conduit à l'éradication quasi totale de ce type de sacs dans les commerces modernes et la tendance est à la baisse chez les marchands ambulants. L'accompagnement des industriels dans leur transition vers la production d'emballages durable devrait créer 509 nouveaux emplois d'ici 2021, avait assuré le ministre. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma