Éco Développement

À travers l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), la Suède a accordé 9,9 millions de dollars d'aide aux agriculteurs et aux éleveurs frappés par la sécheresse au Sahel. Cette donation intervient suite à l'appel lancé par la FAO pour soutenir 4 millions de personnes qui subissent toujours les impacts des vagues de sécheresse de 2017 qui ont ravagé les cultures et le bétail des agriculteurs. Des six pays de la bande sahélienne, le Burkina Faso et le Mali sont les plus touchés. «D'ici les prochains mois, ils devraient être plus d'un million de personnes à faire face à des pénuries alimentaires dans les deux pays», prévient la FAO. «Cette contribution permettra de soutenir les moyens d'existence des familles lorsqu'elles en ont le plus besoin. Il s'agit de la période où les greniers des familles se vident très vite et où les éleveurs cherchent désespérément du fourrage», a déclaré Dominique Burgeon, directeur de la Division des urgences et de la réhabilitation de la FAO.
Au Burkina Faso, ce don permettra à la FAO de procéder à des transferts d'argents, d'atteindre près de 60.000 personnes et de couvrir les besoins alimentaires. Les éleveurs recevront du fourrage et des animaux pour reconstituer leur cheptel face aux prévisions annonçant une hausse entre 2 et 8% de la mortalité du bétail. Au Mali, près de 24.000 personnes bénéficieront de la réhabilitation des petites infrastructures d'irrigation pour l'agriculture, du rétablissement des pâturages et des forages pour le bétail, ainsi que des activités transversales d'éducation en matière de nutrition et de protection sociale. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma