Éco Entreprise

Les installations hybrides photovoltaïques d’IBC Solar AG font leur preuve au Maroc. Opérationnels depuis 18 mois dans le village de pêcheurs d'Aftissat, elles ont permis une réduction de 95% de la facture de diesel et de 99% des émissions de CO2.

L’heure est à un premier bilan pour IBC Solar AG à Boujdour. La multinationale, leader mondial des systèmes photovoltaïques (PV), y a livré et installé, il y a 18 mois, un système hybride photovoltaïque hors réseau d'une capacité de 126 kWp (kilowatt maximum), commandé par l'Office national des pêches (ONP). 
Situé à Aftissat, un village de pêcheurs dans la province de Boujdour, «le système mis en place se compose de panneaux photovoltaïques combinés avec des batteries et des générateurs diesel», 
a indiqué hier l’entreprise allemande dans un communiqué. 
L’opération, réalisée avec son partenaire local, Sun Energy et Water Technologies, «a contribué à améliorer les conditions de vie des pêcheurs et à réduire considérablement les coûts du diesel ainsi que les émissions de CO2», souligne IBC. Et pour cause, avec une production annuelle de 233.000 kWh, le système est capable de couvrir les besoins énergétiques quotidiens du village de pêcheurs. Ces derniers sont de 600 kWh par jour et couvrent la consommation électrique de la réfrigération, les entrepôts frigorifiques, les magasins et les infrastructures domestiques. «Le système hybride a permis de réduire de 95% les coûts de la facture de diesel et de 99% les émissions de CO2 dans le village de pêcheur», indique l’entreprise. Ce qui signifie une nette amélioration des conditions de vie et de travail pour les pêcheurs locaux.
Dans le détail, «l'installation hors réseau est composée de 504 modules solaires de type IBC PolySol 250 CS, de 18 onduleurs SMA et de batteries d'une capacité de stockage de 800 kWh. Tous les composants, à l'exception des batteries, ont été livrés par IBC Solar et installés par les experts locaux de SEWT, qui étaient également responsables de la conception globale du système», indique IBC Solar qui rappelle que l’ONP a commandé ce projet pour participer à la stratégie nationale des énergies renouvelables. 
Celles-ci visent une part de 42% des énergies propres dans le mix énergétique du Royaume d’ici 2020 et de 52% à l’horizon 2030.  

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma