Éco Développement

Qui l'eût cru. Pourtant, la pluvieuse Grande-Bretagne pourrait manquer d'eau d'ici 2050, a révélé, en fin de semaine dernière, l'Agence britannique de l'environnement. «Si nous n'augmentons pas l'approvisionnement en eau, si nous ne réduisons pas la demande et si nous ne limitons pas le gaspillage, de nombreuses régions connaîtront d'importants déficits en eau d'ici 2050, en particulier dans le Sud-Est», a déclaré la directrice de l'Environment Agency, Emma Howard Boyd. La pénurie d'eau affecte déjà plus de 40% de la population mondiale et devrait encore s'accroître en raison du réchauffement climatique, selon les Nations unies. L'Environment Agency estime que quelque 3 milliards de litres d'eau sont gaspillés chaque jour en Angleterre en raison de fuites, soit le volume d'eau utilisé par plus de 20 millions de personnes. En moyenne, un Anglais utilise chaque jour 140 litres d'eau, a précisé l'agence britannique. L'Environment Agency juge que la demande en eau des particuliers britanniques et de l'industrie est trop élevée, ce qui nuit aux rivières et à la vie sauvage. En France et à titre comparatif, chaque année, près de 700 milliards de litres d'eau potable se perdent au fil des 850.000 kilomètres de canalisations qui parcourent l'Hexagone. C'est l'équivalent de plus de 270.000 piscines olympiques. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma