Éco Conseil

Si certains collaborateurs arrivent à rester positifs, en dépit des contraintes de la vie professionnelle, d’autres n’y parviennent pas. Pourtant, les spécialistes en développement personnel et professionnel ne cessent de le répéter : c’est l’attitude positive qui permet de rester créatif et performant au travail. Comment y arriver surtout si l’environnement n’est pas encourageant ? Pas besoin de chercher des astuces extérieures, il suffit de se focaliser sur les aspects positifs et de s’auto-féliciter. Le point avec Nabil Fandi, directeur associé Cap Coaching, formateur et coach certifié chez Khaler Communication France.

Éco-Conseil : Quels peuvent être les apports des réflexes positifs sur la vie professionnelle ?
Nabil Fandi
: Beaucoup de travail, climat irritable, attente permanente de la hiérarchie… 
Il est toujours difficile d’avoir la «positive attitude» dans son univers professionnel. Pourtant, trouver des réflexes positifs est primordial pour votre épanouissement. 
Cela va impacter «positivement» votre productivité et vos relations professionnelles avec vos collègues et avec votre hiérarchie. Les réflexes positifs permettent aussi de s’inscrire dans une démarche de performance et de créativité au continu. Un travail sur soi est important pour pouvoir les acquérir et en tirer profit.

Comment développer des réflexes positifs dans un environnement toxique ?
Développer des réflexes positifs dans un environnement toxique n’est pas une chose facile, en voilà un guide pour vous aider à changer : 
• Ayez des réflexes positifs matinaux : Avant d’arriver sur votre lieu de travail, vous commencez déjà à penser aux dossiers sur votre bureau que vous n’avez sans doute pas fini la veille… ? Arrêtez d’y penser et prenez un petit moment de pause ! 
Visualisez plutôt les bons moments que vous allez avoir dans la journée. Cela vous aidera à avoir un état d’esprit plus ouvert. Si la journée s’annonce mal pour n’importe quelle raison, trouvez vos propres parades : Discuter avec un ami ou même avoir un instant de solitude. Faites n’importe quelle action pour briser le schéma de la négativité.
• Relativisez : Si vous êtes du genre à voir le verre à moitié vide, forcez-vous à changer de perception sur chaque situation négative avec un œil bienveillant. À titre d’exemple, à l’issue d’un projet ou d’un travail, intéressez-vous d’abord aux efforts que vous avez déployés pour terminer ce projet. Autre exemple : Si vous n’êtes pas épanoui dans votre poste, vous pouvez relativiser en vous disant qu’il ne s’agit que d’une étape dans votre carrière ou que cette expérience vous permet de vous améliorer de jour en jour. 
• Changez de vocabulaire : La façon dont vous parlez a une grande influence sur votre comportement. Bannissez les expressions négatives et optez pour des expressions pouvant amener à voir les choses autrement. Choisissez : «Qu’as-tu fait d’intéressant ce week-end» ? au lieu de «Comment as-tu passé ton week-end ?» Non seulement ça vous aidera à rester positif, mais ça va se sentir sur l’ensemble de votre équipe. Les réflexes positifs étant contagieux.

L'un des réflexes positifs qui permettent aussi d'avancer, c'est de s’auto-féliciter. Qu'est-ce que vous pouvez nous dire sur ce volet ?
Effectivement, l’un des réflexes positifs qui reste très important dans votre univers professionnel est de vous vous féliciter régulièrement, non par ego, mais plutôt pour nourrir votre estime positive. Faites-le avec vos propres mots. Dites par exemple : «ce que j’ai fait comme travail était toppissime» ! ou «J’ai été efficace aujourd’hui en finissant à temps». «J’ai bien géré mon argumentaire lors de mon discours». 
C’est vrai que l’on peut avoir l’impression que cela n’est pas efficace ni utile… et pourtant s’auto-féliciter est un réflexe qui marché vu que cela va nourrir votre estime de vous-même surtout si dans votre environnement personne ne le fait. S’auto-féliciter conditionne l’équilibre personnel du collaborateur. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, dans cette démarche, il n’y a pas de risque de tomber dans l’autosatisfaction, car on n’est pas en train d’inventer ce qui n’existe pas, mais plutôt de bien reconnaître ce qui est.

Par quels biais peut-on s’auto-féliciter en milieu professionnel ?
Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour vous féliciter en milieu professionnel
• Écrivez sur un cahier ou sur des post-it  que vous collez sur votre ordinateur : Le fait d’écrire sollicite plusieurs zones de votre cerveau et vous permettra de bien intégrer que vous avez de la valeur.
• N’attendez pas la reconnaissance de votre supérieur ou de vos collègues : Soyez reconnaissant envers vous-mêmes et envers vos efforts.
• Focalisez-vous sur les aspects positifs du travail que vous avez réalisé. 
• Célébrez vos réussites : une fois un challenge réussi ou un travail accompli, faites-vous plaisir : sortez au restaurant, voyagez… faites une activité qui vous vous rend heureux. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma