Éco Entreprise

L’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (Iresen) et la Fondation pour le développement durable d’El Kelâa des Sraghna «Sir Al Rhina» ont reçu, mardi à Leipzig en Allemagne, le prix du concours international «Tumi» des projets innovants en mobilité.

Des solutions innovantes de transport rural à triporteurs électriques dans la communauté rurale de la province de Kelâa des Sraghna. C’est le projet développé par l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles et la Fondation pour le développement durable d’El Kelâa des Sraghna «Sir Al Rhina», et qui leur a valu le Prix du concours international Tumi des projets innovants en mobilité. Tumi (Transformative Urban Mobility Initiative) a été décerné le 22 mai à Leipzig en marge du Forum international des transports (lire aussi page 22).
Le Prix est accompagné d’une dotation de 1,7 million de dirhams. Cette somme sera utilisée pour l’acquisition des triporteurs, le développement du système de partage, la formation et l’encadrement du projet. Une flotte de vingt-cinq triporteurs électriques sera opérée par l’aide et l’assistance de la fondation dans le but d’offrir un service sur demande pour transporter la marchandise entre la périphérie et les centres de commerce. «Notre projet poursuit trois objectifs principaux : améliorer l’accès à la vie économique dans le monde rural, renforcer son indépendance des énergies fossiles et créer un nouveau modèle de la logistique partagée. Ceci permet en même temps de réduire la facture énergétique par le développement des technologies propres», explique, dans un communiqué, Rahal Boulgoute, président de la Fondation «Sir Al Rhina». 
Notons que le Groupe Crédit Agricole du Maroc s’est joint au projet en tant que conseiller financier afin d’examiner les besoins de financement et étudier le potentiel de ce modèle innovateur pour d’autres régions du pays. D’ailleurs, la candidature marocaine au concours Tumi a été encadrée par l’équipe du projet Feuille de route pour une mobilité durable au Maroc. Une initiative des départements de l’Équipement et de l’Eau, avec l’appui de la Société d’investissements énergétiques (SIE) et l’Agence allemande pour la coopération internationale GIZ au Maroc.  
Cette feuille identifie les priorités et les opportunités du pays pour rendre le secteur du transport un vrai contributeur au développement durable. Elle sert aux acteurs publics et privés de cadre d’orientation pour la transformation du secteur. Celui-ci consomme 5,6 millions de tonnes de produits pétroliers au Maroc, soit 45% du total. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma