Éco Monde

Les exportations japonaises se sont intensifiées en avril, grâce aux livraisons d’automobiles et d’équipements pour la fabrication de semi-conducteurs. La demande extérieure pourrait ainsi permettre à l’économie de se redresser rapidement après un creux au premier trimestre, selon l’agence Reuters. Les exportations ont augmenté de 7,8% par rapport à avril 2017, après une hausse de 2,1% en mars, d’après les données publiées le 21 mai par le ministère des Finances. Une hausse de 8,1% était attendue par les économistes interrogés par Reuters. Les exportations devraient continuer de croître, mais l’excédent commercial du Japon avec les États-Unis pourrait devenir la cible de mesures protectionnistes de la part du Président Donald Trump. «L’économie internationale est en phase de croissance, donc les exportations japonaises continueront à bien se porter. Le gouvernement américain pourrait certes se pencher sur l’excédent commercial du Japon, mais ce dernier peut prendre des mesures compte tenu notamment de l’étroite relation entre les deux pays en matière de défense», déclare Hiroshi Miyazaki, économiste chez Mitsubishi UFJ Morgan Stanley Securities. En rythme annuel, les exportations de voitures ont augmenté de 15,3% en avril et les exportations d’équipements destinés aux semi-conducteurs de 18,2%. Les exportations vers la Chine, premier partenaire commercial du Japon, ont augmenté de 10,9% en avril contre 10,8% le mois précédent, soutenues par une hausse des expéditions de machines utilisées pour le traitement des métaux et la fabrication de composants électroniques. Les exportations du Japon vers la Chine servent souvent de baromètre de la demande mondiale, car les entreprises chinoises utilisent des matériaux et des équipements en provenance du Japon pour fabriquer des biens destinés à l’exportation vers d’autres pays.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma