Éco Développement

La consommation du secteur du bâtiment, qui représente 33% de la consommation totale d’énergie au Maroc, progresse de 5% par an, a révélé le ministère de l'Aménagement du territoire national. Cette hausse serait liée à une augmentation du taux d’équipement des ménages en appareils de chauffage et de climatisation.

Lors d'un atelier à Rabat sur l’efficacité énergétique dans le bâtiment et l'isolation thermique, la directrice par intérim de la Direction de la qualité et des affaires techniques au ministère de l'Aménagement du territoire, Soraya Khalil, a fait savoir que la consommation en énergie dans le secteur du bâtiment augmente de 5% chaque année. Le secteur du bâtiment résidentiel et tertiaire représente 33% de la consommation totale d’énergie au Maroc. Selon la responsable, cette augmentation trouve son origine dans la hausse du taux d'équipements des ménages en appareils de chauffage et de climatisation. Cette tendance n'est pas propre au Maroc. L’Agence internationale de l'énergie (AIE) avait mis en garde, mardi dernier, contre les dangers de la généralisation de la climatisation à travers le monde et a prôné l'utilisation d'appareils moins gourmands en énergie. «Sans intervention, la demande énergétique des climatiseurs va plus que tripler d'ici à 2050 et équivaudra à la demande en électricité actuelle de la Chine», selon Fatih Birol, le directeur exécutif de l'Agence. Le nombre de climatiseurs doit ainsi atteindre 5,6 milliards d'ici à 2050, contre 1,6 milliard aujourd'hui, ce qui équivaut à dix appareils vendus chaque seconde ces trente prochaines années. Le constat est le même : il faut produire une nouvelle génération de constructions respectant des prescriptions minimales d’efficacité énergétique en fonction des zones climatiques. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma