Éco Entreprise

Carton plein pour Alstom. Le géant français récolte les fruits de sa stratégie 2020. Il entend continuer, cette année, à surperformer la croissance du marché, mais aussi à graduellement améliorer sa profitabilité, la génération de cash, avec une volatilité possible sur de courtes périodes. Et grâce à son rapprochement avec Siemens, Alstom compte créer le numéro 1 mondial de la mobilité.

La stratégie 2020 d’Alstom porte ses fruits. Le groupe a affiché une progression de son chiffre d’affaires de 9% sur un an (du 1er avril 2017 au 31 mars 2018), pour atteindre 8 milliards d’euros. Son bénéfice net part du groupe est passé de 289 millions d’euros à 475 millions, soit une nette amélioration de 64,36%. «Alstom a continué à tirer profit de la mondialisation croissante du marché de la mobilité et est maintenant en excellente position pour unir ses forces à Siemens Mobility. Ensemble, Alstom et Siemens Mobility façonneront la mobilité de demain : efficace, durable et connectée !», a déclaré dans un communiqué le PDG du groupe, Henri Poupart-Lafarge. Pour cette année fiscale, Alstom table sur un CA d’environ 8 milliards d’euros avec une marge d’exploitation ajustée de 7%. Le groupe entend continuer à surperformer la croissance du marché, mais aussi à graduellement améliorer sa profitabilité, sa génération de cash, avec une volatilité possible sur de courtes périodes. Aussi, à travers le projet de rapprochement avec les activités de Siemens Mobility, Alstom veut créer le leader global dans la mobilité. «L’opération devrait être réalisée à la fin de l’année civile 2018, sous réserve de l'approbation des actionnaires d'Alstom lors de l'assemblée générale qui devrait se tenir le 17 juillet 2018». Le nouveau groupe aura son siège à Saint-Ouen, en France, et continuera d’être coté à la Bourse de Paris. Dans le cadre de cette opération, Siemens recevra des actions nouvellement émises de l’entité combinée représentant 50% du capital social d'Alstom sur une base entièrement diluée.  L’année écoulée, Alstom a drainé 7,2 milliards d’euros de commandes. Son résultat d’exploitation ajusté a connu une croissance à deux chiffres (22%) pour s’élever à 514 millions d’euros. La dette nette du groupe est restée «globalement» stable à 255 millions d’euros, tandis que les capitaux propres ont représenté 4 milliards à la fin de l’exercice décalé. Alstom proposera, lors de sa prochaine assemblée générale du 17 juillet, la distribution d’un dividende de 0,35 euro par action, soit une hausse de 40% par rapport à l’exercice précédent. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma