Éco Développement

Le Kenya a lancé une campagne nationale visant la plantation de 1,8 milliard d'arbres au cours des cinq prochaines années dans l’objectif d’atteindre un taux de couverture forestière de 10% à l’horizon 2022.

Le Président kényan, Uhuru Kenyatta, a indiqué que le taux de couverture forestière au Kenya demeure encore «faible». Le pays a donc lancé, en fin de semaine dernière, une campagne nationale visant la plantation de 1,8 milliard d'arbres au cours des cinq prochaines années. L'objectif est d’atteindre un taux de couverture forestière de 10% à l’horizon 2022. M. Kenyatta a, par ailleurs, fait part de l’engagement du gouvernement à soutenir les populations affectées par les inondations engendrées par les pluies diluviennes qui se sont abattues sur le pays au cours des deux derniers mois. Les Kényans touchés par les inondations dans différentes régions du pays et les victimes de la rupture, mercredi, d’un barrage privé à Solai, dans le comté de Nakuru, bénéficieront de l'aide du gouvernement pour atténuer leurs souffrances, a annoncé le Président Kenyatta après avoir observé une minute de silence à la mémoire des victimes. Au moins 45 personnes, dont une vingtaine d’enfants, ont péri dans le drame du barrage de Solai, situé à une dizaine de kilomètres au nord de la ville de Nakuru. 
En outre, quelque 132 personnes ont trouvé la mort à travers le Kenya dans les inondations engendrées par les pluies diluviennes qui continuent de s’abattre sur le pays depuis le début de mars dernier, avait annoncé la Croix-Rouge kényane, relavant que 48.477 ménages ont été déplacés. Plus de 8.500 hectares de cultures ont été également endommagés et 20.000 têtes de bétail emportées par les eaux, alors qu’une centaine d'écoles ont été inondées, selon la Croix-Rouge. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma