Éco Développement

Les produits de revêtement de sol en céramique ont désormais leur référentiel au Maroc. Dénommé «Tasnif», ce référentiel servira à définir l'usage et auquel est destiné chaque type de carreau et l'endroit où il sera posé. «Il faut être en mesure d'évaluer la qualité d'un produit. Pour y parvenir, il faut répondre aux exigences normatives», a indiqué, à Casablanca le 10 mai, David Toledano, président de la Fédération des industries des matériaux de construction.
D'après lui, le Maroc est l'un des rares pays au monde à produire l'ensemble des matériaux de construction, mais qui importe annuellement 30 millions de m² de revêtement de sol et 2 millions de m² de marbre. 
«Les industriels marocains ont réalisé d'énormes progrès et utilisent les dernières technologies. La production nationale et compétitive à l'échelle internationale», a-t-il poursuivi. Le référentiel «Tasnif» est le fruit d'une collaboration entre le Centre des techniques et matériaux de construction (Cetemco) et l'Association professionnelle de l'industrie céramique (Apic). Ce référentiel aide à identifier les besoins et à évaluer les risques. Jusqu'à présent, et d'après Saïd Bouanani, directeur général du Cetemco, le choix d'un revêtement de sol se fait uniquement sur l'aspect esthétique, or un tel produit doit répondre aux normes liées à l'exigence hygiénique, sécuritaires et esthétiques. «Tasnif» servira également à cerner les aptitudes d'un revêtement à résister aux contraintes de l'environnement où il sera installé. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma