Éco Développement

Une première évaluation du label FaranEco, lancé en 2016 pour développer des modèles de fours domestiques à haute performance énergétique, a eu lieu à Rabat par ses initiateurs, l'Association énergie, solidarité et environnement et le Groupe français d'énergies renouvelables, environnement et solidarités. Il en ressort qu'à fin mars, plus de 7.000 unités ont été commercialisées, engendrant une économie au niveau des ménages de 3.463.776 kWh/an, soit plus de 900 tonnes de CO2 évitées.

«Le projet “FaranEco” a fait l’objet d’une évaluation externe indépendante fin 2017, dans le cadre de l’évaluation du programme “ECODEV” dans lequel il s’inscrit. Les différentes actions et les résultats ont été analysés selon notamment leur pertinence, leur efficience et leur durabilité», indique un communiqué de l'association énergie, solidarité et environnement et le Groupe français d'énergies renouvelables, environnement et solidarités, initiateurs du projet du label «FaranEco». Ce projet ambitionne de commercialiser de 10 nouveaux modèles de fours et gazinières à haute performance énergétique.
Selon les deux ONG, cette action s’inscrit dans les engagements du Maroc en faveur de la lutte contre les changements climatiques et dans la continuité de la COP 22. La réduction des consommations énergétiques de gaz répond également à un enjeu fort pour l’État marocain, qui souhaite réduire la facture liée à la caisse de compensation qui subventionne le butane.
«À mars 2018, plus de 7.000 unités ont été commercialisées, engendrant une économie au niveau des ménages de 3.463.776 kWh/an, soit de 900 tonnes de CO2 évitées. Le projet “FaranEco”, démontre ainsi qu’il est possible de faire évoluer les pratiques en vigueur et d’améliorer l’existant, grâce à un soutien efficace et à l’apport d’une expertise adéquate», poursuit le communiqué. Le projet FaranEco, lancé en 2016, s’est donné pour ambition de développer des modèles de fours à haute performance énergétique et de fédérer des fabricants autour d’un Label commun. L'objectif est d'impliquer au moins 5 fabricants totalisant plus de 80% du secteur formel, d’étendre la démarche aux acteurs du secteur informel prêts à rejoindre le secteur formel et de labelliser au moins 10.000 fours par an. Selon le communiqué, la consommation moyenne de gaz économisée se situe entre 3 et 5 bouteilles de 12 kg par an. «Les fours “FaranEco” permettent de substantielles économies : le petit supplément de prix à l’achat est récupéré en un an».
En plus des économies énergétiques et pécuniaires, ces fours performants améliorent la sécurité sanitaire des usagers : la meilleure isolation limite les risques de brûlures et la circulation optimisée de l’air limite fortement l’émanation de monoxyde de carbone, gaz inodore et toxique. Les fours «FaranEco» peuvent être installés sans problème dans les cuisines fermées modernes.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma