Éco Entreprise

La compagnie aérienne Emirates a plus que doublé son bénéfice annuel, à la faveur d'un effet de change positif et d'une réduction de ses effectifs. Ainsi, la compagnie du Golfe a fait un résultat de 2,8 milliards de dirhams (642 millions d'euros) sur l'exercice clos fin mars, contre 1,3 milliard lors de l'exercice précédent au cours duquel elle avait subi la première baisse de son résultat en cinq ans. Le chiffre d'affaires a progressé de 9% à 92,3 milliards de dirhams, soutenu par la baisse du dollar.  Sur un an, Emirates a transporté 58,5 millions de passagers, en hausse de 4%, supérieure à celle de ses capacités. Dans le même temps, ses effectifs ont été réduits de 4% à 62.356 personnes, dans le cadre «d'initiatives d'amélioration de la productivité». «En comptant la filiale de services aéroportuaires dnata, le nombre de salariés a été réduit de 2% à 103.363», précise le transporteur aérien dans un communiqué. Les effectifs ont baissé de 5,3% pour les personnels de cabine, à 23.135, mais de seulement 0,3% pour les pilotes, à 4.157. «Notre activité de recrutement, tout comme l'ajustement de nos équipes selon les types de vol, participent d'une revue d'activité tout à fait normale», a affirmé la compagnie. «Les conditions d'activité sont restées difficiles même si elles se sont améliorées», souligne Cheikh Ahmed bin Saïd al-Maktoum, président d'Emirates.  «Il y a eu la poursuite de situations d'instabilité politique, de volatilité des taux de change, de dévaluations en Afrique, la hausse des cours du pétrole a fait monter nos coûts et la concurrence sans répit a maintenu les marges sous pression», ajoute le président d’Emirates. Le bénéfice d'Emirates Group, en comprenant dnata, a augmenté de 67% à 4,1 milliards de dirhams. Le groupe versera un dividende de deux milliards de dirhams au Fonds d'investissement public Investment Corporation of Dubai (ICD), qui en est le propriétaire.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma