Éco Monde

La croissance du secteur manufacturier s'est stabilisée en avril, après avoir ralenti sur l'ensemble du premier trimestre, selon l'indice PMI de l'industrie manufacturière publié hier par le cabinet Markit, rapporte l’AFP. 
Cet indice, qui mesure la performance globale du secteur, s'est établi à 53,8 points, contre 53,7 points en mars. «Bien que marginal, ce redressement de l'indice par rapport au plus bas de 12 mois de mars met fin à une période de trois mois consécutifs de ralentissement de la croissance dans le secteur», qui continue de bénéficier d'une dynamique «solide», selon Markit.
L'activité est considérée en expansion lorsque l'indice se situe au-dessus de la barre des 50 points, et en contraction lorsqu'il est en dessous. Selon Markit, la stabilisation du mois d'avril s'explique par de meilleurs résultats sur le front de la production et de l'emploi, la croissance du volume du travail en cours s'accélérant au cours du mois. Le taux d'expansion des nouvelles commandes a toutefois baissé, affichant son plus faible niveau depuis plus d'un an. «Cette tendance entraîne une baisse d'optimisme chez les fabricants, leur degré de confiance se repliant en effet à un plus bas de sept mois», souligne Alex Gill, économiste de Markit, cité dans le communiqué. Selon lui, le ralentissement de la hausse des ventes observé depuis le début de l'année peut être en partie attribué à des conditions météorologiques défavorables, mais «la récente grève de la SNCF pourrait également avoir entravé la demande clients». «Il faudra attendre quelques mois pour pouvoir mesurer l'impact de ces facteurs sur la croissance du secteur, et déterminer si le ralentissement actuel ne relève pas d'un problème plus conséquent», juge-t-il. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma