Éco Monde

La multinationale américaine spécialisée dans les produits électroniques a réalisé des résultats financiers supérieurs aux attentes au deuxième trimestre 2018, rapporte Reuters. Son chiffre d’affaires et ses profits ont augmenté significativement, grâce à la vente de 52,2 millions de ses iPhone.
Pour la période avril-juin, troisième trimestre de son exercice décalé, le groupe américain prévoit la réalisation d’un chiffre d’affaires compris entre 51,5 et 53,5 milliards de dollars. En revanche, l’estimation actuelle des analystes est de 51,6 milliards. 
Par ailleurs, le groupe a racheté l’équivalent de 23,5 milliards de dollars d’actions sur la période janvier-mars. Ces rachats ont légèrement réduit la trésorerie nette à 145 milliards de dollars.
Sur les trois premiers mois de l’année en cours, la firme a réalisé un chiffre d’affaires de 61,1 milliards de dollars, contre 52,9 milliards un an auparavant, et 60,8 milliards attendu par le consensus. Ainsi, le prix de vente moyen des iPhone a atteint 728 dollars contre 742 attendu, selon Luca Maestri cette différence s’explique par la résorption de stocks de 1,8 million d’iPhone, principalement des iPhone X et iPhone 8. 
De de fait, le groupe a fait état d’un bénéfice de 2,73 dollars par action sur le trimestre contre 2,10 un an plus tôt et 2,68 attendu par le consensus. 
Pour sa part, l’activité de services a totalisé un chiffre d’affaires de 9,1 milliards de dollars contre 8,3 milliards attendu par le consensus. Les investisseurs espèrent que la croissance de ce segment permettra de compenser le tassement de la demande mondiale de smartphones.  En février dernier, Apple avait souligné qu’elle prévoit de réduire ses excédents de trésorerie, mais son DG avait minimisé la perspective de voir la firme à la pomme distribuer un dividende exceptionnel. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma