Éco Monde

AccorHotels entend poursuivre le rythme de ses acquisitions grâce aux recettes tirées de la cession de son pôle immobilier plutôt que de verser à ses actionnaires des dividendes exceptionnels. La déclaration est du PDG du groupe, Sébastien Bazin, lors de l’assemblée générale le 20 avril. Selon Reuters, le groupe a franchi une étape clé dans son plan de transformation à fin février dernier, avec la cession attendue de longue date d’une majorité du capital de sa filiale immobilière AccorInvest pour 4,4 milliards d’euros. Il a annoncé, dans le même temps, un programme de rachat d’actions sur deux ans pour un montant de 1,35 milliard d’euros, représentant environ 10% de son capital. «Il n’est pas opportun de proposer de dividende exceptionnel», a souligné Sébastien Bazin en réponse à une question d’actionnaire sur l’utilisation de ces 4,4 milliards d’euros, ajoutant que le groupe préférait privilégier les actionnaires fidèles, rapporte toujours Reuters. Les acquisitions restent le meilleur moyen d’utiliser le cash, a poursuivi le PDG qui a estimé que le groupe pourrait compter près d’une quarantaine de marques d’ici à cinq ans, contre 25 aujourd’hui, dont Ibis, Mercure, Sofitel, Fairmont ou Raffles. Sébastien Bazin a également réaffirmé viser un doublement du résultat d’exploitation d’AccorHotels dans les cinq ans qui viennent et affirme espérer que l’évolution boursière du titre AccorHotels puisse évoluer en conséquence. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma