Éco Conseil

Pour réussir dans sa vie professionnelle, il est important de prendre, de temps à autre, du recul. C’est une démarche importante surtout lorsqu’il s’agit de prendre une décision importante, de gérer une période de changement ou tout simplement de retrouver son énergie. Toutefois, la démarche parait difficile à appliquer, notamment avec toutes les contraintes que la vie en entreprise engendre. Le point avec Meryem Benslimane, consultante en développement des compétences et en ressources humaines.

Éco-Conseil : Dans quelle mesure la prise de recul permet-elle de gagner en performance en entreprise ?
Meryem Benslimane
: La prise de recul est essentielle pour réussir dans la vie professionnelle. Elle est très recommandée surtout quand il s’agit de prendre une décision, quand on se sent débordé ou encore lorsqu’il s’agit de gérer un changement. Ses avantages ne sont plus à démontrer. C’est une démarche efficace puisqu’elle permet de se dissocier des faits et des émotions pour rebondir sur de nouvelles bases. On en a besoin de temps à autre pour ne pas sombrer dans le négatif et pour garder la confiance en soi. C’est une aussi une démarche qui permet d’éviter de commettre des erreurs, car, rappelons-le, une personne qui se sent débordée devient moins rentable et finit par commettre des erreurs dans son travail, ce qui se répercute sur l’efficacité et la performance en entreprise. Les managers ont intérêt à opter pour la prise de recul. Ils doivent aussi encourager leurs collaborateurs à le faire de temps à autre, car c’est dans l’intérêt général de l’entreprise. Éventuellement, c’est au manager de vérifier si le collaborateur en a besoin, en fonction de son rendement au quotidien et de son évolution. Je tiens aussi à souligner que la prise de recul n’est pas l’apanage des collaborateurs et des managers. C’est une démarche à favoriser aussi dans la stratégie et le management de l’entreprise. À titre d’exemple, en cas de perte de marché, une prise de recul va permettre à l’entreprise d’identifier les leviers à activer pour une meilleure performance. Un autre exemple à citer : Si j’ai une équipe où règnent les conflits, une prise de recul permettra au manager d’identifier les dysfonctionnements. Cela lui permettra aussi de comprendre le profil et le besoin de chaque collaborateur. Il se peut d’ailleurs qu’il y ait un manipulateur et qui fausse toute l’ambiance de l’équipe. C’est dire que la performance en entreprise est améliorée par la prise de recul. 

Est-il toujours évident de prendre du recul avec toutes les contraintes du travail en entreprise ?
L’ère où nous vivons est celle de la rapidité qui nous impose de plus en plus d’exigences d’où un stress continu qui nous empêche de faire une marche en arrière pour mieux rebondir. Vu de cet angle, il devient difficile de prendre du recul, surtout quand on a un poste de responsabilité et que notre présence est importante. Toutefois, il faut savoir qu’à un moment donné, il faut, coûte que coûte, prendre du recul. C’est essentiel pour pouvoir continuer à avancer dans sa carrière. D’ailleurs avec le stress que nous vivons quotidiennement, à un certain moment, le corps exigera le repos, d’où les maladies du siècle. Avant d’arriver à ce stade-là, il faut donc penser à une prise de recul. Autre chose à souligner c’est que la transformation digitale a bouleversé nos pratiques et il faudrait en tirer profit. Avec l’avènement des technologies d’information, le travail à distance peut être permis dans certains métiers. Aussi pour les managers, il est important qu’ils apprennent à déléguer. Cela leur permettra de prendre de temps à autre le recul nécessaire sans pour autant avoir des contraintes. 

Comment prendre du recul pour repartir sur de bonnes bases ?
Quand on parle de prise de recul, certains peuvent penser qu’il s’agit de prendre un congé de longue durée, or cela n’est pas toujours le cas. La prise de recul peut se faire via des moments dédiés à soi afin de méditer et remettre en question ses positions de vie. Assurer un dialogue interne constructif, se féliciter, construire un projet professionnel sont, entre autres, des moyens qui permettent d’assurer une bonne prise de recul. Il est aussi recommandé d’organiser sa journée en fonction de trois étapes : la planification, la production et le plaisir. Ces trois étapes doivent être équilibrées et il ne faut surtout pas sous-estimer l’importance du plaisir dans tout ce qu’on fait. Il faut avoir du plaisir aussi quand on est dans une prise de recul, car cela permet de recharger les batteries et de redémarrer sur de bonnes bases. Autre point important : il faut avoir un recueil de ses réussites. Pendant les moments difficiles, ce sont ces réussites-là qui permettront de se booster, d’où l’importance de les marquer. Sans réussite, on perd facilement de confiance et d’estime de soi. 

Quels moyens se donner pour réussir la prise de recul ?
Pour tirer profit de la prise de recul, il faut avoir une intelligence émotionnelle et relationnelle et surtout une capacité à dire non. Prendre du recul c’est de donner un moment à soi, un moment de réflexion et de bien-être où il faut, coûte que coûte éviter les perturbations. Il faut aussi apprendre à gérer le stress et ne pas être impacté par l’esprit négatif des autres, surtout si on est entouré par des manipulateurs. Le plus important c’est d’avoir un esprit positif et le garder. On peut aussi se faire accompagner par un professionnel qui peut aider la personne à maintenir sa confiance en elle-même.  

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma