8 Mars

Dans un communiqué publié à l’occasion de la Journée internationale de la femme, l’UpM assure qu'elle adopte un agenda commun orienté vers l’action en faveur de l’autonomisation des femmes dans la région, comme convenu dans la déclaration signée par les ministres des 43 États membres lors de la quatrième réunion ministérielle sur le Renforcement du rôle des femmes dans la société, qui a eu lieu en novembre dernier au Caire. Dans le cadre de cet agenda, l’UpM promeut plus de 25 projets régionaux axés sur le développement humain et intégrant une politique d’égalité des genres, tout en renforçant sa coopération avec l’ensemble des initiatives et organisations mondiales, régionales et sous-régionales.
Le communiqué fait savoir, à cet égard, que le secrétariat général de l’UpM et l’Organisation mondiale de la santé travaillent ensemble pour promouvoir et lancer officiellement le projet «Droit des femmes à la santé (WoRTH)», le 5 avril 2018 à Marrakech. Le projet vise à soutenir les États membres de l’UpM dans le développement de plans nationaux qui facilitent l’accès aux services de prévention et de suivi des cancers chez la femme, comme le cancer du col de l’utérus et celui du sein. Plus de 45.000 femmes défavorisées (âgées de 25 à 65 ans) devraient faire l’objet d'un dépistage pour ces cancers, et être sensibilisées à l’importance de la prévention et aux risques. L’UpM fournit également une plateforme régionale de dialogue entre les différentes parties prenantes sur les thèmes de l’égalité des genres et de l’autonomisation des femmes. Cette approche holistique sera mise en avant lors de la quatrième édition de la Conférence régionale de l’UpM sur l’Autonomisation des femmes, qui aura lieu les 10 et 11 octobre 2018 à Lisbonne.

Cette conférence réunira des représentants des états membres, des organisations internationales, des acteurs régionaux ainsi que des représentants de la société civile de l'ensemble de la région euro-méditerranéenne afin d'identifier des voies concrètes pour renforcer le rôle vital des femmes en tant qu'agents du changement. Elle accueillera aussi un forum de la jeunesse pour l’égalité des genres et sera l’occasion du lancement du «Réseau pour l’égalité des genres dans la région méditerranéenne», une plateforme réunissant de jeunes dirigeantes méditerranéennes bénéficiaires du projet FAM labellisé par l’UpM, en vue de favoriser l’entrepreneuriat et les opportunités économiques, ainsi que pour lancer de nouvelles idées et initiatives.
Cette plateforme inclura des publications, des travaux de recherche et une collecte de fonds pour l’action sur le terrain. La Commission européenne devrait également démarrer une campagne de sensibilisation régionale axée sur la prévention de la violence contre les femmes et les jeunes filles. «La parité entre hommes et femmes est nécessaire dans la région pour relever les défis urgents actuels. L’autonomisation des femmes est au cœur de l’Agenda euro-méditerranéen, car grâce à un environnement adéquat les femmes peuvent jouer un rôle clé dans le développement et la stabilité socio-économiques. Nous devons donc bâtir des sociétés fortes et plus inclusives où toutes les femmes et jeunes filles jouissent des mêmes droits et opportunités que les hommes», a souligné Laurence Païs, secrétaire générale adjointe de l’UpM aux affaires civiles et sociales, cité dans le communiqué. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma