Éco Conseil

Le sentiment d’appartenance constitue un élément important à prendre en compte dans le management des équipes. Il mesure l’attachement et la reconnaissance ressentis par chaque collaborateur et sa disposition à donner le meilleur de lui-même pour accompagner le développement de son entreprise. Quelques astuces pour évaluer ce sentiment, le créer et le pérenniser avec Meryem Benslimane, consultante en développement des compétences et en ressources humaines.

Éco-Conseil : Comment évaluer le sentiment d'appartenance chez les collaborateurs ?
Meryem Benslimane :
Tout d’abord, je tiens à souligner qu’il est très important d’évaluer le sentiment d’appartenance des collaborateurs. Cela permet de vérifier le degré de l’adhésion de ces derniers et de leur engagement vis-à-vis de l’entité et de leurs équipes. Rappelons que les collaborateurs engagés deviennent créatifs et permettent à l’entreprise de gagner en performance et en compétitivité. Pour évaluer le sentiment d’appartenance des collaborateurs, il suffit d’observer leurs comportements que ce soit avec les clients externes ou avec les collègues et la hiérarchie. 
Il s’agit là de vérifier si les collaborateurs s’intéressent au développement de l’entreprise en partageant des idées innovantes afin de répondre aux besoins des clients ou au contraire, ils font le strict minimum et se contentent d'exécuter seulement leurs tâches. 
Généralement, les collègues qui n’ont pas ce sentiment d’appartenance sont moins productifs et ne s’intéressent pas aux initiatives et aux activités de l’entreprise. 
De même, ils ont besoin d’être souvent contrôlés pour bien exécuter leurs tâches. Toutefois, certains 
indicateurs doivent être pris en considération dans l’évaluation du sentiment d’appartenance. Il s’agit, 
entre autres, du :
• Taux de conflits au travail qui permet, notamment de vérifier si les collaborateurs ne sont pas à l’aise et n’ont pas de relation entre eux.
• Taux de retours de clients non satisfaits renvoyés de façon inconnue et permettant d’évaluer le comportement du personnel.
• Climat de travail qui règne et l’esprit d’équipe.
• Taux de suggestions de nouvelles idées qui permet de vérifier la prise d’initiative par les collaborateurs. 


Pourquoi est-il si important pour les managers de favoriser ce sentiment en entreprise ?
Pour répondre à votre question, je tiens tout d’abord à rappeler que les ressources humaines constituent un trésor pour l’entreprise. En effet, des collaborateurs épanouis et dotés d’un grand sentiment d’appartenance permettent à l’entreprise d’avancer et de gagner en performance et en compétitivité. C’est dire aussi qu'ils peuvent constituer un avantage concurrentiel. 
D’ailleurs, une entreprise peut disposer d’outils technologiques performants, mais si ses ressources humaines ne sont pas engagées, le succès ne sera jamais atteint. C’est donc dans l’intérêt de l’entreprise d’investir dans son capital humain et de favoriser ce sentiment d’appartenance. Plus la structure se développe, plus l’effectif augmente et plus le sentiment d’appartenance doit être renforcé. Pour cela, envisager plusieurs actions.


Pourquoi certains collaborateurs n'arrivent-ils pas à développer ce sentiment ?
Effectivement, certains collaborateurs n’arrivent pas à développer ce sentiment suite à plusieurs raisons :
• Une erreur de casting au moment du recrutement : Il se peut que le candidat recruté ne partage pas les valeurs de l’entreprise et de ses collègues et finit pas trouver des difficultés à s’impliquer.
• Les croyances négatives : Certains candidats trouvent des difficultés à s’impliquer à cause des croyances négatives, notamment d’être exploités sans retour. Ces croyances sont issues soit d’observations de l’environnement, soit d'expériences douloureuses du passé. 
• La stratégie de défense : Face à l’absence d’équité, la communication non transparente ou encore des pratiques telles que la promotion non objective, certains collaborateurs se voient obligés d’adopter la stratégie de défense. Sur ce volet, je souligne que les managers doivent vérifier l’environnement dans 
lequel travaillent les collaborateurs.

Par quels moyens les managers peuvent-ils créer et pérenniser ce sentiment chez les collaborateurs ?
J’insiste sur la communication et la valorisation de chaque élément en entreprise. En effet, chaque élément a son importance et la réussite de l’entreprise doit être l’affaire de tous. Des actions concrètes doivent être mises en place et planifiées pour favoriser le sentiment d’appartenance chez les collaborateurs. Il faut donc prévoir :
• Des réunions d’information accompagnées par fois de récompenses matérielles.
• Des réunions d’implication surtout si l’entreprise a des défis et des challenges.
• Un système d’évaluation performant et transparent basé sur des critères objectifs communiqués à tous les collaborateurs.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma