Éco Conseil

«La performance du travail en équipe passe par une capacité à prendre de la hauteur ensemble, à développer la complémentarité et intensifier les relations», souligne Nabil Fandi, directeur associé Cap Coaching, formateur/coach certifié chez Kahler Communication France, qui nous livre dans cet entretien les intérêts et bénéfices du PCM® ou Process Communication Management permettant la compréhension de sa propre personnalité et de celle des autres pour atteindre cette performance. Le point.

Éco-Conseil : Qu'est-ce que le Process Communication Management (PCM®) ?
Nabil Fandi :
Le PCM® est à la fois un modèle de découverte et de compréhension de sa propre personnalité et de la personnalité des autres. Il apporte une description systémique du fonctionnement de nos grandes parties de personnalité avec les questions identitaires, les croyances et besoins psychologiques qui conditionnent nos motivations, nos choix, notre communication et nos comportements de stress. Il donne des clés pour développer des stratégies de communication adaptées, construire aussi bien à court terme qu'à long terme des relations constructives et efficaces.

Quel usage en management ? 
• Outil facile et rapide à mettre en place :
Tout se fait grâce à l’observation et l’analyse des comportements en temps réel. Cet outil est particulièrement opérationnel et il est testable très rapidement.
• Communication optimisée et adaptée :
L’utilisation d’un langage compris par l’interlocuteur permet d’entrer dans une relation gagnant/gagnant. L’adaptation au type de personnalité d’une personne peut s’effectuer en une ou deux phrases.
• Échanges facilités et positivés :
Lorsqu’une personne est sous stress négatif, elle risque de s’engager sur une communication négative en utilisant des comportements qui risquent de dégrader la communication et tendre la relation (repli sur soi, colère contre soi ou autrui, sur-adaptation…). L’utilisation des outils du PCM par le manager permet de rester sur une communication positive et de faire revenir à une communication positive une personne sous stress négatif. C’est un outil de résolution de situations délicates et conflictuelles.
• La gestion du stress devient fluide :
Le PCM nous outille pour gérer notre propre stress et celui des autres. Il nous éclaire sur ce qui nous met en état de stress négatif et nous permet d’identifier des solutions adaptées à nous et aux autres. Cela apporte au manager une bien meilleure gestion de soi et permet de ne plus être en situation d’adopter des comportements défensifs dans la communication à risques pour la relation. Là où le manager bénéficie de l’ensemble de ses capacités. Elle ou il est pleinement soi dans son rôle et dans la relation avec autrui.
• Gain de temps et d’énergie :
En rendant le message clair et adapté au langage de l’interlocuteur, le PCM évite les répétitions et la lassitude de chacun. Donner une consigne, faire passer un message en utilisant le langage adapté à autrui permet d’éviter de se répéter plusieurs fois sans avoir réussi à être compris. C’est une économie de temps et d’énergie personnelle pour le manager.
• Motivation soutenue et accompagnée :
En mettant en pratique les outils du PCM, nous comprenons que les clefs de motivation et les risques de démotivation diffèrent d’une personne à une autre. Le PCM permet de résoudre les problèmes de motivation/démotivation : le manager sait comment faire en sorte que chaque personne de son équipe ait envie de venir travailler. Il sait aussi ce qu’il doit éviter de faire pour ne pas démotiver chacun et chacune.
• Management renforcé :
Savoir dire non, se positionner, prendre du recul, résoudre les conflits ; le management d’équipe suppose de gérer des situations complexes. Le PCM permet d’impacter positivement les autres : le but est d’entrer dans un échange constructif et aidant en dépensant moins d’énergie.

Dans un environnement de transformation multiple en entreprise, comment adapter cet outil pour consolider la cohésion d’équipe ?
Les équipes sont souvent aspirées par les tâches qui leur incombent et centrées sur l’expertise de ses membres. La performance du travail en équipe, cependant, passe par une capacité à prendre de la hauteur ensemble, à développer la complémentarité et intensifier les relations.
Le PCM® se met au service de l’équipe, et à ce niveau elle va permettre à ses membres de comprendre leur contribution, d’identifier les forces et les points à améliorer dans l’équipe. 
Il va permettre aussi d’aborder les malentendus en dédramatisant les situations pour orienter l’énergie de l’équipe dans la bonne direction.

Quels sont vos conseils pour l'utilisation de ce modèle ?
Le PCM®, en tant que processus de communication, est à la fois un réducteur de complexité et un modèle de tolérance.  Il ne prétend ni définir une fois pour toutes un individu multiple en soi ni le résumer à un simple type de personnalité. Il serait très dangereux, contraire à toute règle éthique, de cataloguer, d’étiqueter une personne ou de l’enfermer dans une typologie. Le PCM propose, en revanche, d’intégrer un certain nombre d’indicateurs permettant une meilleure compréhension des personnes et de soi-même. Mon conseil est que quels que soient notre type de personnalité et nos besoins psychologiques, nous avons tous besoin d’avoir des interactions positives avec autrui. Et lorsqu’une personne n’obtient pas d’attention positive, elle va inconsciemment rechercher une attention négative. Il est donc fondamental de bien veiller à respecter les différences de personnalités et les comprendre, afin de vivre au mieux, et en toute sérénité avec son entourage et ses collègues. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma