Économie

La maitrise de soi est l’une des compétences désormais requises pour réussir en entreprise. En effet, face à toute situation difficile, il est recommandé de prendre le recul nécessaire et de contrôler ses émotions avant de réagir. Une démarche qui n’est pas toujours facile à appliquer au quotidien, raison pour laquelle le recours à un spécialiste, notamment un coach, est utile. Le point avec Sara Naït Slimane, doctorante chercheuse en GRH, praticienne en PNL et auditrice sociale.

Éco-Conseil : Que pouvez-vous nous dire de l'autorégulation et de son intérêt en entreprise ?
Sara Naït Slimane
: On parle d’autorégulation lorsque la personne arrive à changer son propre comportement tout en s’adaptant à une situation donnée. Il s’agit d’une compétence qui permet au collaborateur, entre autres, de se maitriser en toute circonstance et de devenir capable de mesurer et d’évaluer son propre comportement. Elle permet également de se fixer des buts bien précis, de déterminer ses propres motivations, de faire des choix décisifs et surtout de faire face aux pressions et aux tensions de l’environnement. Une compétence désormais requise pour son utilité en entreprise. D’ailleurs, un collaborateur qui sait évaluer un problème donné, le mesurer et attribuer le temps et l’énergie nécessaires à sa résolution sera sans doute pragmatique et gagnera en temps et en productivité. Il échappera, grâce à cette démarche, au stress habituellement occasionné par les problèmes. Grâce à l’autorégulation ou à la maitrise de soi, le collaborateur devient capable de faire face aux différentes mutations de son environnement tout en gérant sa colère et ses émotions, surtout face aux personnes stressantes et aux collègues toxiques. Il devient également capable de développer une attitude positive au quotidien, ce qui impacte positivement le rendement et, par conséquent, les résultats et la compétitivité de l’entreprise.

Est-ce un ingrédient efficace pour développer son intelligence émotionnelle ?
La maitrise de soi est sans aucun doute un ingrédient efficace pour développer son intelligence émotionnelle. En effet, maitriser sa colère et savoir réguler ses émotions permettent d’acquérir une certaine assertivité jugée nécessaire au développement personnel et professionnel. D’ailleurs, l’assertivité constitue un ingrédient important de l’intelligence émotionnelle qui est encore plus importante que l’intelligence rationnelle en milieu de travail. Elle permet à toute personne, quel que soit son niveau hiérarchique, d’acquérir le savoir-vivre nécessaire en entreprise, de développer de bonnes relations professionnelles et surtout d'être capable de travailler en équipe. Elle permet également de réussir la prise de parole en public et la conduite des réunions tout en acceptant la divergence d’idées et de propos. En d’autres termes, face à un environnement toxique, l’assertivité demeure utile, voire indispensable pour faire accepter ses idées tout en étant respectueux des collègues. 

Quel est le rôle du coaching dans cette démarche ?
Face aux différentes situations professionnelles, le coaching s’avère une démarche importante permettant d’apprendre à mieux se maitriser, contrôler ses émotions et gagner ainsi en leadership relationnel. Dans un processus de coaching, le coach joue le rôle du guide en aidant son coaché à faire ressortir son potentiel et à instaurer les comportements positifs qui lui seront utiles au quotidien. Ainsi, grâce à un processus de coaching, la personne prend conscience de son problème et de son état limitant, fait le point sur les problèmes à cerner, identifie les causes réelles de cette situation et cherche les solutions adéquates en faisant appel à ses ressources internes. Le but étant de faire un pont vers le futur et d'atteindre ainsi l’objectif souhaité. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma