Économie

Le président de la COP 22, Salaheddine Mezouar, a annoncé que le Maroc déposera ses instruments de ratification de l’Accord de Paris le 21 septembre au siège des Nations unies, à New York, rapporte la page Facebook du Comité de pilotage. En 2010, le Maroc n’a émis que 0,2% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement planétaire. Le Royaume s'est engagé à réduire de 13% ses émissions en 2030. L'effort financier de 10 milliards de dollars sera pris en charge par le Royaume. Une réduction additionnelle de 19%, d'un coût évalué à 35 milliards de dollars, est possible à la faveur d'un appui international, ce qui aboutirait à un effort de réduction de 32% au total à l'horizon 2030.

Ce soutien viendrait notamment du Fonds vert pour le climat, qui dispose actuellement de 10 milliards de dollars. À ce jour, 27 pays, sur les 55 requis pour son entrée en vigueur, ont déposé leurs instruments de ratification de l’Accord de Paris. Cela représente 39,08% des émissions mondiales des GES, sur les 55% nécessaires. Le 21 septembre, l’ensemble des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques sont invitées par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, à déposer leurs instruments de ratification à l’occasion d’une cérémonie en marge de la 71e Assemblée générale des Nations unies qui s'est ouverte le 13 septembre. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma